Le secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong. Photo: VNA
Le Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption a tenu lundi, à Hanoi, sa 8e session sous l'égide de son président Nguyen Phu Trong, secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV).

Ce dernier a apprécié les efforts et la détermination des secteurs et de tous les échelons dans la lutte contre la corruption, tout en soulignant le perfectionnement des institutions, l'édification de mécanismes et politiques, le resserrement des contrôles et inspections.

Ces missions doivent être maintenues et renforcées dans l'avenir avec l'accent mis sur le renforcement de l'inspection des affaires importantes, le règlement des difficultés dans le jugement des affaires de corruption, de crimes économiques..., a-t-il ajouté.

Nguyen Phu Trong a demandé de collecter les avis des organes concernés pour la "Directive sur le renforcement de la direction du PCV en matière de découverte et de règlement des affaires de corruption dans le contexte actuel". Il a insisté sur le renforcement de la sensibilisation au sein des secteurs, des échelons sur les politiques et lois concernant la lutte contre la corruption ainsi que les résultats obtenus.

Selon un rapport du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption, ​la dernière 7e session a aboutit à des nombreuses mesures comme l'ouverture des activités des organes et organisations, le renforcement de la réforme administrative et du renouvellement des technologies, ​la déclaration des biens et du revenu des fonctionnaires.

Au premier semestre, 366 cas de corruption ont été réglés. Plus de 119.170 enquêtes ont été effectuées, concernant 268.250 organisations et individus. Environ 7.590 milliards de dongs et 514 ha de terrains ont ainsi été récupérés. Des sanctions administratives ont été proposées à l'encontre de 405 collectifs et 23 individus. -VNA