Les participantes à la conférence.
 

Hanoi (VNA) - La 4e conférence internationale intitulé «Le genre et les droits civiques des femmes asiatiques» (Gender and civil rights of Asian women) a été organisé le 1er décembre à Hanoi par l’Union des Associations des sciences et des technologies du Vietnam et l’Université de Thang Long.

Y ont participé de nombreux experts et représentants venus d'organisations vietnamiennes et étrangères.

Dans son discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture, Grace Javier Alfonso, présidente de l’Association asiatique d’Études des femmes (Asian Association of Women's Studies, AAWS) a appelé à décharger les femmes des lourds fardeaux qui les accablent, ainsi qu’à les soutenir ​afin qu’elles valorisent mieux leurs compétences et contribuent activement au développement social, et ce, en vue d’une véritable égalité entre les sexes.

L’un des objectifs de ce séminaire ​était de lancer les projets de recherche mis en œuvre par des chercheurs de République de Corée et des dix pays membres de l’ASEAN à travers le projet de coopération République de Corée-ASEAN en matière d’éducation et de programmes d’échanges pour les jeunes chercheurs en études des femmes (Korea - ASEAN Cooperation Project (KACP) on Education and Exchange Programme for Young Scholars in Women’s Studies). Il s'agit d'une priorité à suivre afin de réduire les écarts et les inégalités entre les femmes et les hommes, et concevoir une Communauté de l’ASEAN équitable.

L’événement a lieu pendant trois jours, du 1er à 3 décembre, à l’Université de Thang Long. Les discussions s’articulent autour de questions importantes liées aux femmes en Asie comme les droits civiques des femmes, l’immigration, la santé reproductive, l'avortement, la traite des femmes et des filles, les violences fondées sur le sexe, les activités de promotion des droits des femmes, et l'impact de la mondialisation sur les femmes, entre autres. -NDEL/VNA