Les infrastructures de communication sont essentielles pour le développement. Photo: VNA
La province de Kon Tum (Hauts Plateaux du Centre) a décidé d’accorder plus de 66,7 milliards de dôngs à ses quatre districts frontaliers avec le Laos et le Cambodge que sont Sa Thay, Ia H’Drai, Ngoc Hoi et Dak Glei. L'objectif : accélérer le développement socio-économique, assurer la sécurité et la politique dans ces districts et améliorer la qualité de vie des locaux.

Concrètement, Ngoc Hoi bénéficiera de plus de 26,7 milliards de dongs, Ia H’Rai et Dak Glei de plus de 15 milliards chacun, et Sa Thay de 10 milliards de dongs. Ces sommes seront investies principalement dans la construction des infrastructures de transport rura​les et des projets d’eau courante.

Kon Tum est une province pauvre située ​au Nord des Hauts Plateaux du Centre, près des frontières du Laos et du Cambodge. Elle couvre 9.934 km² et ​abrite environ 330.000 habitants, en grande partie des montagnards des ethnies Bahnar, Jarai, mais aussi Brau, Gie Trieng, Ro Mam et Xo Dang. Son économie est principalement agraire.

Ces dernières années, la province a prélevé des dizaines de milliards de dongs pour mettre en œuvre des projets de bien-être socia​l, d’amélioration des infrastructures rurales et de formation des ressources humaines locales. -VNA