L’île de Hon Lao (île Khi) dans la province de Khanh Hoà (Centre) impressionne pour sa gestion ingénieuse des déchets. La compagnie Long Phu y a aménagé un magnifique parc avec des objets recyclés.

Avant d’embarquer sur le bateau Da Chông, commune de Vinh Luong (ville de Nha Trang, province de Khanh Hoà, Centre) pour une visite au fil de l’eau, les nombreux touristes sont impressionnés par une voiture à cheval en bouteilles plastiques. L’engin n’échappe pas aux regards et à l’objectif des curieux.

Une fierté pour Lê Dung Lâm, directeur de la Compagnie par actions du tourisme de Long Phu: «Convaincus que les déchets sont recyclables, nous encourageons nos employés à exprimer leur créativité et à innover afin de les transformer en produits utiles». Très pragmatique, il nous guide sur cette île transformée en un gigantesque parc d’objets fabriqués à partir de déchets. Là, nous sommes agréablement surpris par le stock impressionnant d’œuvres originales.

Spectacle plein les yeux

Située dans le district de Ninh Hoà, l’île Khi ressemble à une pointe de javelot dans le marais de Nha Phu. Outre sa panoplie de services touristiques tels que baignade en mer, canoë, natation, cirque des singes..., le site séduit aussi pour son parc où trônent quantité de créations en objets recyclés. Sacs plastiques, débris de bouteilles de bière, coquillages, tous sont passés par les mains créatives des employés de la compagnie Long Phu.

La transformation des déchets en objets utiles est une tendance mondiale à laquelle le Vietnam n’échappe pas.
Dans ce parc, les touristes peuvent admirer une maison de 60 m² entièrement construite en détritus : 12.000 débris de bouteilles de verre, un toit en boîtes de lait, un mur en coquillages et un ameublement en pneus. Il faudrait débourser la coquette somme d’environ 200 millions de dôngs pour s’offrir ce joyau. À côté de la maison, se dresse une forêt formée avec 20 pins en feuilles de cocotier séchées de 3 m de diamètre et 5 m de haut. Les feuilles ont servi à créer un jardin ainsi qu’une grande maison. Ce bassin fleuri de plus de 20 m² est entièrement en bouteilles plastiques.

Les artisans ont confectionné divers objets inspirés de la vie à la campagne tels que buffles, champs en bouteilles plastiques ou en verre, sacs plastiques, aigrettes en ferrailles...

Parmi ces objets, les touristes sont attirés par l’«Accès de fureur de la mer», une représentation de vagues déferlantes. «C’est ingénieux de fabriquer de telles œuvres à partir d’objets hors d’usage. Ceci contribue grandement à sensibiliser à la protection de l’environnement, au traitement de nos déchets», partage Taran Tatiana, une touriste russe.

Innover sur fond vert

Lancée en début d’année, la campagne de ramassage de déchets pour créer des œuvres utiles à la communauté a été soutenue par les employés et cadres de la compagnie Long Phu. «Nous avons bien compris le message: protéger l’environnement mais aussi fabriquer des produits pour le plaisir des touristes», partage Trân Nguyên Tu, un employé.