Hanoi, 23 juillet (VNA) – La visite d’Etat du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, du 20 au 22 juillet  au Cambodge est un jalon historique, portant  les relations bilatérales à une nouvelle période, a déclaré à la presse Hoang Binh Quân, membre du Comité central du PCV  et chef de la Commission centrale des relations extérieures.

La visite d’Etat du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, et le le roi Norodom Sihamoni. Photo: VNA

La visite s’est déroulée dans le contexte où les deux pays célèbrent du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques.

De plus, dans le contexte de l’évolution complexe de la situation régionale et mondiale, la visite démontre le bon voisinage, l'amitié traditionnelle, la coopération intégrale, durable et à long terme entre le Vietnam et le Cambodge, a-t-il affirmé.

[Déclaration commune Vietnam-Cambodge]

Les deux pays sont conscients que l’entraide au cours des dernières années est précieuse, qui devrait être préservée et développée, a-t-il déclaré.

S'appuyant sur le solide fondement de coopération établie au cours des 50 dernières années, les deux parties ont convenu de redoubler d'efforts pour porter leur relation à une nouvelle hauteur, renforcer la confiance et promouvoir leur coopération de manière profonde, pratique et efficace.

"Dans n’importe quelle situation, le Vietnam et le Cambodge doivent toujours être les bons  voisins  sincères, et fidèles ayant des liens étroits et une coopération intégrale, efficace et pragmatique", a souligné Hoang Binh Quân.

Il a ajouté que pour la première fois, les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont signé une déclaration commune sur le renforcement de l'amitié entre le Vietnam et le Cambodge et de la coopération intégrale en présence du secrétaire général du PCV Nguyên Phu Trong, du Premier ministre cambodgien et d'autres dirigeants des deux pays.

La déclaration commune mentionne des orientations majeures pour développer les relations bilatérales dans tous les domaines dans l’avenir ainsi que des solutions pour résoudre certains problèmes existants.

À l'occasion, les deux parties ont signé quatre documents de coopération, que sont un protocole sur le sauvetage régulier dans les régions frontalières, un accord-cadre sur la connexion des deux économies, un protocole d'accord sur le développement de centrales hydrauliques et un autre sur les technologies de l'information et la communication. -VNA