Pour la communauté des entreprises vietnamiennes, le gouvernement vietnamien a fait beaucoup d'efforts afin d'améliorer l’environnement d’investissement du Vietnam lors de ces derniers temps.

Selon le président de la Chambre du commerce et de l’industrie du Vietnam (VCCI) Vu Tiên Lôc, le gouvernement a fait des progrès sur sept points.

Sur le plan de la fiscalité de l’entreprise d’abord, le gouvernement a soumis à l’Assemblée nationale un plan de réduction de l’impôt sur les revenus de l’entreprise avec désormais deux taux, l’un de 20% pour les petites et moyennes entreprises et l’autre de 22% pour les grandes entreprises.

La VCCI avait demandé au gouvernement de supprimer le plafond de déductibilité des frais de publicité et de marketing des entreprises. Le gouvernement a demandé à l’Assemblée nationale de le porter de 10% à 15%.

Le gouvernement a aussi proposé à cette dernière d’étendre le bénéfice des politiques privilégiées aux augmentations d’investissement initial des entreprises issues de l’investissement direct étranger qui ne sont plus en période de début d’exploitation.

Par ailleurs, concernant la proposition de la VCCI sur la hausse du salaire minimum garanti de 15% par an au lieu de 25% actuellement, le gouvernement a finalement tranché en fixant un taux annuel de 17,5%.

Ensuite, dans le cadre de l’intégration au monde, le gouvernement a pris un arrêté portant création du Conseil national du salaire qui comprend des représentants du gouvernement et les partenaires sociaux.

La Banque d’État a pris des mesures synergiques en vue de réduire notablement les taux d’intérêts bancaires. Le gouvernement a ausi approuvé le plan d’aide à l’accession à la propriété des personnes pauvres, une enveloppe de 30.000 milliards de dôngs pour l’octroi de prêts au taux d’intérêt particulièrement préférentiel de 6% par an.

Enfin, le gouvernement a accéléré la mise en oeuvre de plusieurs projets de grandes infrastructures comme l’amélioration de la nationale 1A, la création du port international de Lach Huyên à Hai Phong, la modernisation de l’aéroport international de Nôi Bài à Hanoi, ou encore l’agrandissement du réseau portuaire au Sud du pays.

Quatre autres propositions

La communauté des entreprises domestiques et étrangères a avancé quatre autres propositions. Premièrement, elle demande au gouvernement de poursuivre la stabilisation de l’économie, la maîtrise de l’inflation et le maintien d’une croissance raisonnable. Ces facteurs sont essentiels pour la création et la croissance de l’entreprise. 

La VCCI maintient ses demandes de ramener le taux d’imposition sur le revenu de l’entreprise à 20%

En deuxième lieu, ces entreprises engagent aussi le gouvernement à accélérer les réformes, en particulier celles de l’économie - transition vers une économie de marché - et celle de la législation, selon le président de la VCCI. Vu Tiên Lôc a souligné à ce titre l’accélération de la restructuration du secteur économique public, l’amélioration de la transparence et la mise en conformité de l’administration d’entreprise aux pratiques internationales. Concernant la transition vers une économie de marché et la restructuration des entreprises publiques, il a également insisté sur le fait que la cession des participations de l’État dans les secteurs où il n’entend pas rester est désormais urgente.

Par ailleurs, la VCCI maintient ses demandes de ramener le taux d’imposition sur le revenu de l’entreprise à 20%, de supprimer purement et simplement le plafonnement de la déductibilité des frais de publicité et de marketing, de maintenir le taux réduit de la taxe sur la valeur ajoutée, ainsi que d’examiner un visa simplifié pour les touristes originaires de marchés importants.

Enfin, selon la VCCI, le gouvernement devrait accélérer les négociations d’accords de libre-échange en cours, à commencer par l’accord de partenariat transpacifique et l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne. – VNA