Photo : internet

 

Hanoi (VNA) – Un colloque portant sur l’investissement dans le développement de ressources humaines pour répondre aux besoins de l’intégration a eu lieu le 13 décembre à Hanoi.

Placé sur le thème « Dialogue ​sur les politiques sur l’emploi dans les temps à venir : Que fait le Vietnam pour répondre aux changements ​des technologies, des besoins et des savoir-faire de l'emploi », ce colloque était organisé par le ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales (MTIAS) et l’Organisation internationale du travail (ILO).

La vice-ministre de MTIAS, Dao Hong Lan a précisé que la ​mondialisation et la révolution technologique posent des défis de plus en plus grands ​à l’économie nationale. En 2016, environ 79,4% du total de 54,36 millions de travailleurs du pays n'avaient pas encore suivi une (des) formation(s) professionnelle(s). Le niveau de qualification de la main-d’œuvre ​est nettement différent entre les zones rurale et urbaine. ​En outre, ​les travailleurs formés ne satisfont pas les exigences des réalités professionnelles, et il existe une répartition déséquilibrée des travailleurs entre les branches. Les secteurs ayant un grand impact sur le processus de croissance économique durable du Vietnam comme la mécanique, l'électronique, l'électrique… manquent gravement de main-d’œuvre.

Pour répondre aux besoins des travailleurs, chaque année, il faut ​créer 620.00 emplois et le Vietnam doit augmenter sa productivité ​par l​e renouvellement technologique. Pour y parvenir, outre les politiques agricoles, l’investissement dans le développement de ressources humaines est extrêmement important, a souligné la vice-ministre Dao Hong Lan.

Selon le président de la Chambre du commerce et de l’industrie du Vietnam (CCIV), Vu Tien Loc, pour pouvoir faire face à la compétition ​au sein du marché mondial et garantir un emploi aux travailleurs, la réforme du marché de l'emploi est considérée comme la tache la plus importante du pays en cette conjoncture. Dans le futur, la communauté des entreprises doit participer au processus de formation de ressources humaines ​afin de pouvoir élever la compétitivité de l’économie nationale dans le cadre de son intégration.

Le directeur adjoint de l’ILO ​pour la région Asie-Pacifique, David Lamotte, a d​éclaré que le Vietnam devait se concentrer sur une bonne coordination entre les décideurs politiques, les employeurs et les établissements de formation, ​afin de moderniser le système de développement de la formation professionnelle et encourager les jeunes à s'engager dans des secteurs scientifiques, techniques, technologiques et des mathématiques. -VNA