Les innondations au Myanmar (Photo : Xinhua/VNA)
Le Centre de coordination de l’ASEAN pour l’assistance humanitaire (Centre AHA) a envoyé un groupe d’experts dans la capitale birmane de Nay Pyi Taw pour assister les secours d'urgence au Myanmar, a annoncé le 13 août le secrétariat de l’ASEAN.

Le Centre AHA a également envoyé un groupe d’évaluation et de secours d'urgence de l’ASEAN sur le terrain.

Des produits de secours et de première nécessité de l’ASEAN ont été remis au gouvernement birman à partir du 9 août pour les distribuer aux populations des régions frappées par les inondations.

Dans une lettre adressée au ministre birman des Affaires étrangères Wunna Maung Lwin, le secrétaire général Le Luong Minh a affirmé que le centre AHA continuera de suivre de près la situation et d’assister les activités humanitaires pour aider les sinistrés.

Le directeur exécutif du Centre AHA Said Faisal a souligné que l’ASEAN continuera par l'intermédiaire de ce centre de coopérer étroitement avec le gouvernement birman ​dans le règlement des conséquences des inondations. Il s’agit d’une partie du plan ad hoc du système logistique d'intervention d'urgence en cas de catastrophe pour l'ASEAN (DELSA).

Répondant à l'appel lancé le 4 août par le gouvernement birman, l'Organisation des Nations Unies et d'autres organisations humanitaires internationales envisagent de soutenir les zones ravagées. La Norvège, Singapour et la Thaïlande se sont engagés à aider les sinistrés.

Le Centre et le Nord du Myanmar sont frappés par des inondations en raison de pluies diluviennes et d'une tempête tropicale sur le golfe du Bengale. Après une visite du président U Thein Sein dans les zones touchées, le Myanmar a annoncé le 31 juillet les zones les plus ravagées, les Etats de Chin et de Rakhine, et les régions de Sagaing et Magway.

Au 5 août, les inondations ont fait 69 morts et 259.799 sinistrés. Plus de 445.700 ha de cultures maraîchères ont été inondées, dont 124.500 ha dans la seule région de Bago. -VNA