Jakarta (VNA) - Les gouvernements, entreprises et économistes de l'Indonésie et du Japon se sont réunis pour discuter des mesures visant à relancer le commerce entre les deux pays, en raison d'une baisse de leurs liens commerciaux.

Photo d'illustration

La valeur d'échanges commerciaux bilatéraux a chuté régulièrement, passant de 53,14 milliards de dollars en 2011 à 31,27 milliards de dollars en 2015, tandis que les exportations indonésiennes vers le Japon ont baissé de 46,5%.

"Les exp​ortations de produits indonésiens pourraient être améliorées en ​privilégiant les produits à forte valeur ajoutée ​qui intéressent également le Japon", a déclaré Bernardino Vega, président du Comité Asie-Pacifique (relevant de la Chambre indonésienne de Commerce et d'Industrie).

Pour sa part, Iman Pambagyo, directeur général pour les négociations commerciales internationales du ministère indonésien du commerce, a indiqué que l'Indonésie et le Japon continueraient à stimuler les exportations malgré la lente reprise de l'économie mondiale.

Il a également ajouté que l'Accord de partenariat économique entre l'Indonésie et le Japon (IJEPA), en vigueur depuis 2008, faisait partie des sujets de préoccupation lors d'une réunion entre le président indonésien Joko Widodo et le Premier ministre japonais Shinzo Abe. La réunion devrait avoir lieu le 15 janvier en Indonésie.

L'Indonésie envisage ainsi de demander au Japon d'abaisser les barrières tarifaires pour ses livraisons agricoles et de la pêche, qui se situent actuellement à plus de 10%.

De même, le Japon pourrait demander à l'Indonésie de respecter son engagement de réduire ses droits d'importation de 45% à 20% sur certaines voitures japonaises, comme stipulé dans l'IJEPA et censé être appliqué depuis le début de 2015.

L'infrastructure et l'investissement seront également au menu des discussions des deux dirigeants.

Le Japon est actuellement le deuxième plus grand investisseur étranger en Indonésie, son investissement ​étant passé de 1,5 milliard de dollars en 2011 à 2,9 milliards de dollars au cours ​du premier trimestre de 2016 - soit le montant total en 2015. Ce chiffre devrait atteindre un niveau record de 5 milliards de dollars en 2016, principalement grâce aux deux ​secteurs suivants : la chimie et l'acier.

Le Japon a signé divers projets avec l'Indonésie, ​notamment liés à la ligne de ​train à grande vitesse Jakarta-Surabaya et le port en eau profonde de Pamtipan à Java-Ouest. -VNA