En dépit d'un premier rempart métallique, une partie de la digue en béton a été détruite par le ressac. Photo : VNA
Quang Nam (VNA) - Situé à 5 km de l’ancien quartier de Hôi An (province de Quang Nam, Centre), la plage de Cua Dai est un lieu romantique qui attire de nombreux touristes. Mais en 1995, elle a commencé à s’éroder et la vitesse du phénomène ne cesse d’augmenter.

Depuis 2000, l’érosion touche le nord de Cua Dai, avec environ 10 m de plage perdus chaque année. Face à cette situation, les dirigeants de la province de Quang Nam ont tenu une séance de travail, le 26 octobre dernier, avec une mission de l’ambassade des Pays-Bas au Vietnam afin de réfléchir à l’application de techniques de protection.

Récemment, sous les coups de boutoirs de l’océan, de nombreux ouvrages touristiques de plusieurs centaines de milliards de dôngs ont été détruits. Hôi An, classé patrimoine culturel mondial, pourrait un jour être avalé par l’eau salée. Nombre de mesures ont été mises en place pour contrecarrer ce phénomène, mais avec une inefficacité très limitée.

Une délégation gouvernementale, dirigée par le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, a inspecté la plage le 30 novembre pour évaluer la situation. Le dirigeant a décidé d’accorder un soutien financier de 40 milliards dôngs à Quang Nam pour faire face à l’érosion. -CVN/VNA