Le kumquat, symbole du Nouvel An lunaire des Vietnamiens, est une source de revenu importante pour les habitants de la ville de Hoi An, province de Quang Nam (Centre).

En 2010, ils ont gagné plus de 9,5 milliards de dongs. Cette année, ils tablent sur plus de 10 milliards de dôngs. Ces dernières années, la culture de fleurs et de plantes d'agrément s'est développée rapidement dans le quartier de Tan An de la ville de Hoi An, et dans la commune de Cam Ha, qui compte plus de 350 arboriculteurs.

Pour préparer le Tet traditionnel Nham Thin 2012 (Année du Dragon), les habitants de Cam Ha ont planté 41.000 kumquats, chacun d'une valeur de 300.000 dongs à plus de 20 millions de dongs.

Les kumquats de Cam Ha sont vendus à Da Nang, Hue, Quang Ngai, Binh Định et Nha Trang... Ces plantes sont devenues le décor préféré des familles à l'occasion du Tet.

Malgré les difficultés de l'économie nationale, bon nombre de gens sont prêts à "casser la tirelire" pour de jolis pêchers et kumquats. Pour les Vietnamiens, ces deux plantes expriment le bonheur et la prospérité au seuil de la nouvelle année. Investir une somme importante pour des pieds originaux ne pose aucun état d'âme à nombre de personnes. -AVI