La maison commune du village de Hoà Muc. Photo : VB/CVN
Hanoi (VNA) - Situé près de la rivière Tô Lich, l’ancien village de Hoà Muc, dans le quartier Trung Hoà, arrondissement de Câu Giây de Hanoi, est un lieu de 2.000 ans d’âge très connu pour ses nombreux vestiges.

Au VIIIe siècle, le village fut témoin de la mort de la reine Pham Thi Uyên, nièce de Bô Cai Dai Vuong Phùng Hung (761-802), lors de son combat contre des agresseurs étrangers. Suivant l’exemple de leur sœur, Pham Miên et Pham Huy, les 2 jeunes frères, rejoignirent l’armée de Phùng Hung pour chasser l’ennemi. La paix revenue, Phùng Hung visita le champ de bataille et, trouvant la région paisible, il décida de la construction d’un palais royal et d’un temple consacré à ses nièce et neveux. La maison commune du village de Hoa Muc, elle, le fût à Bô Cai Dai Vuong Phùng Hung, considéré comme le génie tutélaire de cette localité.

Aujourd’hui, le village de Hoà Muc conserve encore de nombreux vestiges dont la maison commune, le temple, la pagode, un ancien puit, la porte d’entrée, ainsi que le temple Duc Anh, la maison commune et le temple Duc Anh étant classés monument historique national.

On y trouve aussi de nombreuses maisons, âgées de plus de 100 ans, des lignées Lai, Nguyên et Phùng. Faites de bois, leurs piliers, poutres et charpentes montées par tenons et mortaises sont ornées de beaux motifs décoratifs de la période de la dynastie des Nguyên (1802-1945).

Hoa Muc est, à tout le moins, un village traditionnel typique du delta du fleuve Rouge. -CVN/VNA