lundi 21 août 2017 - 11:52:26

Hô Chi Minh-Ville tout en fleurs pour le Têt traditionnel

Imprimer

Les Vietnamiens embellissent leur maison avec fleurs et bonsaïs à l’approche du Têt traditionnel. De quoi s’assurer une nouvelle année placée sous le signe de la chance et du bonheur.

Les Vietnamiens s’intéressent aux fleurs et aux bonsaïs pour le Têt traditionnel depuis fort longtemps, disent les anciens. Certes, à cette occasion, les maisons sont somptueusement décorées et les autels des ancêtres ornés de fleurs et du célèbre plateau comprenant cinq fruits différents. Cette tradition, qui se perpétue, est l’un des traits caractéristiques de la culture du pays.

Partout, des campagnes aux grandes villes (Cân Tho, Hô Chi Minh-Ville, Hanoi, etc.), les marchés aux fleurs ouvrent généralement entre le 20e et le 30e jour du 12e mois de l’année lunaire. Jusqu’au dernier moment, on en achète pour embellir les foyers.

Depuis quelques années, les habitants de Hô Chi Minh-Ville en particulier et du Sud en général ont un penchant pour les Ochna integerrima, les fleurs de pêchers, les kumquats, les Asteraceae, les marigolds et de nombreuses sortes de bonsaïs.

Histoire des marchés aux fleurs

Depuis les années 1945-1950, de nombreux stands dédiés à la vente de fleurs sont installés dans la rue Charner (avenue Nguyên Huê actuelle), à Hô Chi Minh-Ville. Dès 1960, ce marché n’a cessé de s’agrandir à l’occasion des Têt traditionnels. De nos jours, il a laissé sa place à l’avenue florale Nguyên Huê. Un rendez-vous incontournable pour les habitants de la mégapole du Sud et d’autres régions du pays, les touristes et les Viêt kiêu.

D’autres marchés aux fleurs sont aussi attractifs, celui situé dans la rue Lê Thanh Tôn par exemple ou le marché Hô Thi Ky offrent un large choix de fleurs cultivées dans de nombreuses provinces et villes du pays : les lys blancs de Tiên Giang et de Dông Thap, les chrysanthèmes, les marigolds des arrondissements et autres districts de la mégapole, des fleurs importées de l’étranger et cultivées à Dà Lat, les fleurs de pêchers du Nord ou encore les kumquats et bonsaïs de Cai Mon (Bên Tre).

Rue florale délocalisée

Comme tous les ans, l’ambiance du Têt traditionnel à Hô Chi Minh-Ville est grandiose. En partie grâce aux marchés aux fleurs, qui annoncent le retour du printemps. Entre le 20e et le 30e jour du 12e mois du calendrier lunaire, barques et bateaux viennent continuellement approvisionner la ville. Une véritable rivière florale se met en place. Pour observer ce va-et-vient, il suffit de se trouver près du quai de Binh Dông (6e arrondissement), du quai de Vân Don (4e arrondissement) ou encore du pont Tân Thuân (7e arrondissement).

La marchandise arrive des provinces et villes du Sud occidental, plus précisément des deux plus grands villages aux fleurs et bonsaïs de cette région : Cai Mon (district de Cho Lach, province de Bên Tre) et Sa Dec (Dông Thap). Le spectacle se poursuit aussi dans les rues de Hô Chi Minh-Ville, où sont transportées les marchandises. À noter que la ville est aussi approvisionnée par camion.

Chaque année, trois marchés floraux d’envergure municipale se tiennent à Hô Chi Minh-Ville. Ils se trouvent au parc du 23 Septembre (1er arrondissement), au parc Lê Van Tam (1er arrondissement) ainsi qu’au parc Gia Dinh (Binh Thanh). Des lieux choisis pour leur capacité à accueillir de nombreux visiteurs.

Dix-neuf arrondissements et districts organisent également leurs propres marchés, soit au total 128 marchés, dont certains très petits. Les plus connus se trouvent au parc Lanh Binh Thang (11e arrondissement), dans le quartier de Trân Xuân Soan, à Phu My Hung (7e arrondissement) et dans le quartier de Tân Binh.

Mais la rue florale Nguyên Huê demeure le rendez-vous principal, le lieu où les visiteurs peuvent admirer des spectacles en lien avec la thématique annuelle et faire des photos avec leur famille et avec leurs amis. Le voyagiste Saigontourist est en charge de cet événement unique. Cette année est toutefois particulière. En effet, la rue Nguyên Huê est en plein chantier. Elle sera transformée en rue piétonne.

Ainsi, la rue florale sera organisée rue Hàm Nghi, entre la rue Pho Duc Chinh et Hô Tùng Mâu, soit sur environ 510 m. Elle se tiendra du 16 au 22 février sur le thème «Identité du Vietnam-Esprit des Vietnamiens» et sera divisée en trois zones: «Identité du Vietnam», «Esprit des Vietnamiens» et «Triomphe du Vietnam». –VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres