mardi 19 septembre 2017 - 20:36:44

Hanoi tente de réduire la pénurie de logements sociaux

Imprimer

Face à la demande grandissante des habitants à revenus modestes, les autorités de la capitale Hanoi viennent d’autoriser les investisseurs immobiliers qui le souhaiteraient à modifier leurs projets de constructions haut de gamme en logements sociaux.

Selon les agences immobilières, cette mesure permettra de régler efficacement une partie de leurs difficultés, de la même manière qu’elle aidera les familles aux revenus modestes à accéder à une habitation un minimum confortable.

Actuellement, 600 appartements haut de gamme invendus sont enregistrés à Hanoi, tandis que les logements sociaux ne satisfont pas à la demande. Selon Nguyên Quôc Tuân, directeur adjoint du Service de la construction de Hanoi, dans les seules agences publiques de la capitale, 193.161 cadres ou employés ont fait une demande pour en bénéficier.

Il a également fait savoir que dans le cadre du programme 06 du Comité populaire de la ville, d’ici 2015, la ville envisage de construire 15.500 appartements d’une superficie totale de 1,1 à 1,5 millions de mètres carrés, et 28.750 logements sociaux, soit 1,6 millions de mètres carrés.

Modifier les projets actuels

Par ailleurs, la ville a décidé de suspendre jusqu’à fin 2014 la délivrance des permis de constructions haut de gamme à Hanoi, et permettra aux investisseurs de convertir certains de leurs projets d’appartements de luxe en logements sociaux.

D’après Dô Van Quy, directeur du Service du plan et de l’investissement de Hanoi, « la modification de ces projets impliquera inévitablement un bouleversement des infrastructures ainsi que de la superficie ». De fait, Nguyên Quôc Tuân souligne que la ville va demander aux bailleurs d’assurer la mise en place d’un service adapté, notamment en termes de gestion et d’exploitation. «Chaque appartement devra disposer au minimum de 45 m 2 ».

Nguyên Thê Hung, directeur du Service de la construction de Hanoi a indiqué que le Comité populaire de Hanoi avait approuvé la conversion de trois projets et en examine actuellement trois autres. 



Chaque appartement social dispose au minimum de 45 m2.

Selon Phan Dang Long, chef-adjoint du Comité de la propagande et de l’éducation du Comité populaire de Hanoi, " cette mesure est un axe important pour le gouvernement afin de résoudre aux demandes. La ville a demandé au Service de la construction de mettre en place des actions pour simplifier les démarches administratives et aider les entreprises dans la mise en oeuvre de leurs projets". Ainsi, une mission intersectorielle a été créée. Elle est chargée d’accueillir toutes les demandes d’informations des investisseurs en la matière.

Trouver des solutions à long terme

Selon le directeur du Service du plan et de l’investissement de Hanoi, " en réalité, la situation actuelle est le résultat de l’inflation des prix de vente au cours de ces dernières années, qui entraîne des difficultés pour d’autres secteurs comme la banque, l’emploi, la production de matériaux de construction, etc.".

"À long terme, il sera nécessaire d’aider les sociétés immobilières à restructurer leurs gammes de produits et à limiter au maximum les coûts de construction, et de les inciter à baisser leurs prix de vente afin d’attirer la clientèle. Cela permettra aux financeurs d’avoir un retour sur investissement plus rapide. Par ailleurs, le besoin en logement social est assez élevé et les agences spécialisées devraient davantage se concentrer sur ce marché", a-t-il ajouté. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres