Hanoi a pris un train de mesures pour mieux exploiter les potentiels de son tourisme en vue de faire de celui-ci l'un des secteurs de pointe de l’économie de la capitale d’ici à 2020.

La ville possède une longue histoire de belles traditions culturelles, de nombreux sites, villages de métiers et fêtes. Ces 9 derniers mois, Hanoi a accueilli 15 millions de touristes pour un chiffre d’affaires de plus de 38.500 milliards de dôngs, soit une croissance de 7% sur un an.

Le ​temple de la Littérature, ​oasis de sérénité, lieu de mémoire savante, au cœur de la ​capitale trépidante. Photo: VNA

Cependant, «la croissance du tourisme n’est pas à la hauteur de ses potentiels. Outre la qualité modeste des services et les faiblesses de gestion, Hanoi manque de produits spécifiques, de complexes touristiques aux normes nationale et internationale. Par ailleurs, les problèmes de sécurité et d’environnement sur les sites nuisent également à l’image de la capitale», a expliqué Nguyên Thê Thao, président du Comité populaire de Hanoi.

Le plan de développement du tourisme de la capitale pour 2020 et sa vision pour 2030 prévoit Hanoi sera un centre touristique du pays et de la région, ainsi qu’un point de transit entre les localités vietnamiennes comme entre les pays de la région.

Pour atteindre cet objectif, «le Service du tourisme de Hanoi doit coopérer avec les organismes concernés, les associations et les voyagistes de la ville pour élaborer des politiques soutenant le développement du tourisme et la création de produits attrayants», a indiqué M. Dinh Hông, directeur du Service du tourisme de Hanoi.

Priorité au tourisme culturel

Dans les temps à venir, la ville se consacrera à exploiter ses atouts et à mettre en œuvre son plan de développement du tourisme pour 2020 et sa vision pour 2030. Elle renforcera également la promotion de l’investissement pour construire des infrastructures modernes et élaborer des produits et des services touristiques de haute qualité, et, plus particulièrement, former des ressources humaines.

Actuellement, la qualité des ressources humaines ne satisfait pas les exigences du développement de la capitale comme les besoins du secteur du tourisme.

Pour remédier à ce problème, des formations seront organisées pour la population des villages de métier, celle vivant autour des sites touristiques, les cadres et les employés du secteur du tourisme des arrondissements et districts de la ville.

Par ailleurs, le Service du tourisme de Hanoi renforce l’exploitation du tourisme culturel, notamment avec les circuits vers le lac de l’Ouest, le Vieux quartier et les vestiges historiques de la capitale. La ville s’intéresse en outre au projet de mise en valeur de la fête culturelle du Génie Giong, au développement des arts traditionnels dans les théâtres du Dai Nam, des marionnettes sur l’eau de Thang Long, ceux de Cai Luong (théâtre rénové) de Hanoi...

Enfin, plusieurs dirigeants de ce secteur proposent de créer un centre d’assistance au développement du tourisme pour aider les touristes et promouvoir l’image de la capitale.

Luu Duc Kê, directeur de la grande agence de voyage Hanoitourist, indique : «Afin de développer ce secteur, il faudrait avoir un fond pour la promotion du tourisme». – CVN/VNA