mercredi 16 août 2017 - 22:26:36

Hanoi a créé son empreinte par la modernisation des infrastructures

Imprimer

Cinq ans après le 15e des délégués du Comité du Parti de Hanoi et sept ans après l’élargissement de ses limites administratives décidé par l’Assemblée nationale, la capitale vietnamienne a créé son empreinte par la modernisation de son réseau d’infrastructures publiques.

Durant la période 2011-2015, 7 sur 36 ouvrages et groupes d’ouvrages clef ont été construits et mis en service. Les travaux de dégagement des terrains ont été achevés pour la réalisation de 14 projets de communications et groupes de projets de protection de l’environnement.

Le de l’Ouest avec le pont Nhât Tân au loin. Photo:Công Dat/VNP/VNA
Aux ponts enjambant la rivière Rouge. Aux ponts Long Biên, Thang Long et Chuong Duong se sont ajoutés les ponts Vinh Tuy, Thanh Tri et Nhât Tân, tous plus modernes les uns des autres. Des autoponts aux intersections importantes, notamment Nguyên Chi Thanh - Lang, Lang Ha - Thai Hà et Chùa Bôc - Tây Son, une solution efficace contre les embouteillages, contribuent à l'embellissement et à la modernisation des infrastructures de transport, autrefois obsolètes.

Des bâtiments de plusieurs dizaines d’étages et de nouvelles zones urbaines qui ont pour caractéristiques communes modernité et commodité, métamorphosent le paysage urbain, comme les Tours Keangnam et PetroVietnam, Indochine Plaza, Linh Dàm, Ciputra - Nam Thang Long, Times City, Royal City, The Manor, Mandarin Vignoble, Vincom Village...

Les autorités de Hanoi ont planifié de nouvelles zones urbaines qui répondent aux exigences en termes d'utilisation et de qualité, tout en préservant les paysages urbains traditionnels. C’est ainsi que le vieux quartier et ses rues anciennes ont été conservées intactes. Dans le même temps, les nouvelles zones urbaines ont été construites dans les zones environnantes, reliées entre elles et aux fonctions différentes.

Hanoi a planifié de nouvelles zones urbaines. Photo:Zing

Le directeur du Service de la construction de Hanoi Lê Van Duc a fait savoir que durant la période 2011-2015, Hanoi a développé près de 70 centres urbains à l’ouest de la ville et partiellement sur le territoire de l’arrondissement de Long Biên à l’est de la ville, portant la superficie moyenne d’habitation à 23-24 m² par personne.

Actuellement Hanoi se trouve au premier rang sur le plan national en termes de développement de logements sociaux et d’habitations en général, dont les logements sociaux représentent quelque 40% du parc social du pays.

Nombre de progrès ont été enregistrés dans la gestion de l’ordre de la construction en zone urbaine, l’approvisionnement en eau propre et l’évacuation des eaux usées, l’éclairage, le verdoiement de la ville, la collecte et le traitement des déchets et la construction d’ouvrages d’utilité publique.

Depuis 2011, les autorités ont inspecté 62.967 ouvrages de construction et en ont verbalisé 11.374 pour les infractions commises. Aujourd’hui, 98% des déchets solides des 12 arrondissements et cité et 89% des déchets solides des 17 districts suburbains sont collectés et traités.

Selon le Plan d'aménagement de Hanoi d’ici à 2030 et sa vision pour 2050 approuvé par le Premier ministre, en plus de la zone centrale qui comprend le lac Hoàn Kiêm et le vieux quartier, Hanoi aura cinq villes satellites que sont Hoà Lac et Xuân Mai (high-tech, sciences et technologies, éducation et formation), Son Tây (tourisme, culture, divertissement), Soc Son (industrie propre, industries des hautes technologies et zone de services de haute qualité) et Phu Xuyen-Phu Minh (zone industrielle).

Inaugurée en janvier dernier, l'aérogare T2 de l'aéroport international de Nôi Bài est le terminal le plus grand et le plus moderne du pays. Photo: VNA

Nouvelles opportunités riment donc avec nouveaux défis, notamment urbanistiques, pour Hanoi qui s’affirme toujours en tant que «cœur du pays» et «noyau» sur le plan politique comme administratif, tout en étant un pôle culturel, scientifique, éducatif, économique et de commerce international du Vietnam.

Le président du comité populaire de Hanoi, Nguyên Thê Thao, a affirmé que la planification urbaine a été déployée de manière synchrone et globale et liée à la création des espaces de développement socioéconomique.

Hanoi a approuvé 16 sur 35 projets de planification de districts, 30 sur 30 projets de planification d’utilisation foncière des arrondissements, districts et cité jusqu’en 2020, 6 plans de développement sectoriel, et tous les 401 plans d’édification de la nouvelle ruralité. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres