jeudi 17 août 2017 - 15:09:35

Hà Tinh, la beauté sans fard

Imprimer

La province de Hà Tinh (Centre) veut conjuger patrimoine culturel, hospitalité traditionnelle et beauté des paysages pour séduire les voyageurs venus à la découverte d’une contrée authentique et accueillante.

La nature offre à Hà Tinh de très belles plages de sable blanc aux eaux cristallines comme Thiên Câm, Xuân Thành, Lôc Hà, Ky Ninh. Les sites valant le détour sont légion, comme le mont Hông Linh et les fleuves La et Lam, glorifiés par les poètes et compositeurs, la cascade Vu Môn, le col Ngang, les villégiatures écologiques bordant le lac Ke Gô, le parc national Vu Quang, la source thermale Son Kim…

Hà Tinh est la pépinière des hommes les plus illustres de la nation: des poètes comme Nguyên Du, l'auteur de l'immortel Kiêu, des historiens comme Su Hy Nhan, des médecins comme Lê Huu Trac (dit Hai Thuong Lan Ông), des lettrés patriotes comme Phan Dình Phùng.

Côté "patrimoine culturel", la province figure dans le top 15 du classement national. Elle recense plus de 500 sites historiques, dont 72 classés au niveau national et 260 au niveau provincial.

De plus, Hà Tinh recèle un trésor d'héritages culturels immatériels avec des genres artistiques populaires aussi variés que le ca trù (chant des courtisanes) Cô Dam, le sac bùa Ky Anh, le ví (chansonnettes alternées, échangées entre jeunes gens et jeunes filles) Truong Luu, la barcarolle Sông La (fleuve La), le hát gi ặ m (baylero) Thach Hà, le trò Kiêù Tiên Diên, le hò (chanson populaire des travailleurs) Nhuong Ban…

Les fêtes traditionnelles à la pagode Huong Tích, aux temples Lê Khôi et Bích Châu, les villages de métiers existent depuis des centaines d'années et n'ont cessé d'évoluer. Des bases solides pour l'essor du tourisme et de ses services !

Ces dernières années, le tourisme de Hà Tinh a enregistré des progrès encourageants en matière de développement. Durant le premier semestre de cette année, la province a accueilli près de 465.000 touristes, dont près de 10.000 étrangers, soit une hausse respective de 10,5% et 12% par rapport à la même période de 2011.

Entre-temps, le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 68% comparé à la période correspondante de l’année dernière pour atteindre près de 219 milliards de dôngs, selon le Service de la culture, des sports et du tourisme de Hà Tinh.

Cependant, ce bilan reste inférieur aux potentiels locaux. Province moyenne en termes de superficie et de population, Hà Tinh qui figure encore dans le groupe de localités à faible croissance, devra faire du tourisme un fer de lance de son économie.

"Il faut déterminer l'objectif général de faire du tourisme un secteur économique de première importance en exploitant efficacement les potentialités et autres atouts de la province", a indiqué Vo Hông Hai, directeur dudit Service.

Pour cela, il importe de mobiliser au maximum les ressources des diverses composantes économiques, tout en profitant des aides de l'État, afin que Hà Tinh devienne le plus tôt possible une destination attrayante pour les voyageurs tant nationaux qu'étrangers.

Concernant la clientèle, aux yeux de Vo Hông Hai, Hà Tinh a besoin de prendre en considération le marché domestique pour répondre au maximum à la demande touristique de la population locale.

À la croisée des chemins entre le Nord et le Sud du Vietnam avec le Laos, la Thaïlande et d'autres pays de l'ASEAN, la province est aussi appellée à mieux exploiter les marchés européen et asiatique, surtout le Laos, la Thaïlande et d’autres pays de l'ASEAN.

S'agissant de l'investissement dans le développement touristique, Vo Hông Hai a estimé que la province ne doit pas uniquement compter sur les fonds provenant du budget de l'État. Il lui faut drainer des capitaux d'organisations, d'entreprises nationales et étrangères, ainsi que des investissements privés.

Dans les années à venir, la priorité devra être donnée aux zones touristiques phares comme le resort haut de gamme Thiên Câm, la zone écologique maritime Xuân Thành, la station thermale Son Kim, le site culturel et touristique Nguyên Du, la pagode Huong Tích, le temple Cui, le carrefour de Dông Lôc, la zone écotouristique Ke Gô…

"Il faut mobiliser différentes ressources pour restaurer les monuments historiques et les sites touristiques, construire des infrastructures pour répondre aux exigences du développement durable du tourisme", a souligné Vo Hông Hai.

En outre, il importe de développer et d'élargir les villages de métiers traditionnels comme ceux de galettes de cacahuètes, de menuiserie de Thái Yên, de nuoc mam (saumure de poisson) de Câm Nhuong…, les plantations de pamplemoussiers de Phúc Trach, d'orangers bù. "Les villages de métiers, assaisonnés par les spécialités locales et les produits culturels, devraient permettre de créer des circuits touristiques attrayants au regard des voyageurs", estime-t-il.

Pour développer les ressources humaines, il faut inciter davantage les étudiants à s'orienter vers un cursus touristique, tout en s'intéressant à la formation professionnelle du personnel des hôtels et du contingent de guides touristiques.

"Dans l'immédiat, il est nécessaire de se pencher sur la réalisation du Schéma directeur de développement touristique de Hà Tinh pour la période 2010-2020 avec une nouvelle vision stratégique, ainsi que sur l'accélération de la mise en œuvre du plan détaillé des zones et sites touristiques de pointe déjà définis", a conclu le responsable. – AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres