Manille (VNA) - Le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé une augmentation très substantielle du budget de la police et de l’armée de l’année prochaine en vue de financer sa croisade contre le trafic de drogue.

Le président philippin Rodrigo Duterte dit vouloir éradiquer la criminalité au niveau national en six mois. Photo: AFP

Lundi soir, M. Duterte a annoncé que le budget 2017 de l’Etat serait de 3.350 milliards de pesos (environ 72,3 milliards de dollars), en hausse de 11,6%. Il a précisé que la priorité du gouvernement serait "une lutte plus efficace contre le crime".

Le budget de la police grimpera ainsi de 24,6% à 110,4 milliards de pesos (plus de 2,38 milliards de dollars). La rallonge consentie doit permettre d’engager davantage de policiers, d’augmenter leurs salaires et de leur acheter des armes, selon un communiqué du gouvernement.

Le budget de la justice augmentera dans le même temps de 21,5% pour lui permettre de traiter davantage de procédures.

Le budget de l’armée doit par ailleurs progresser de 15% à 130,6 milliards de pesos (2,82 milliards de dollars).

M. Duterte n’a cette fois donné aucun détail quant au salaire des policiers et gendarmes. Mais il a par le passé plusieurs fois insisté sur son intention de doubler leur traitement pendant son mandat.

Le président a par ailleurs décidé lundi de doper de 13,8% les sommes consenties (860,7 milliards de pesos ou près de 18,6 milliards de dollars) pour améliorer les infrastructures déplorables de son pays en matière de transports, qu’il s’agisse des routes, du rail, des ports ou des aéroports.

Selon des projections effectuées par Bloomberg, le budget 2017 risque de creuser le déficit public à 478,1 milliards de pesos (plus de 10,3 milliards de dollars) soit 3% du produit intérieur brut, au lieu de 2,7% cette année. – VNA