mardi 19 septembre 2017 - 18:49:00

Grippe aviaire : le ministère de la Santé donne des recommandations

Imprimer

La population doit être active dans la prévention et la lutte contre la grippe A (H7N9 et H5N1) chez l'homme, a averti le Service de la médecine préventive du ministère de la Santé.

«Les risques concernant la grippe A/H7N9 demeurent élevés au Vietnam, face à l'évolution complexe de cette épidémie en Chine», a recommandé Trân Dac Phu, chef du Service de la médecine préventive lors d'une réunion tenue le 13 janvier à Hanoi. «Des foyers épidémiques de grippe A/H7N9 sont apparus dans quelques provinces chinoises très près du Vietnam, dont Guangdong avec sept cas contaminés. De nombreux Vietnamiens y voyagent et procèdent à des échanges commerciaux et de marchandises», a-il-ajouté. En outre, le trafic et le transport illégaux de volailles augmentent les risques de déclaration d'épidémies au Vietnam à l’occasion du Têt du Cheval.

Face à cette situation, le ministère de la Santé a lancé un plan d'action pour la prévention et la lutte contre la grippe A/H7N9. Il a établi une coopération étroite avec les organes concernés dans la vulgarisation des connaissances sur la prévention et le traitement de cette grippe, l'établissement d'un système de dépistage, l'amélioration des capacités de grands hôpitaux...

En outre, il est nécessaire de renforcer les contrôles afin de découvrir le plus tôt possible d'éventuels foyers de grippe pour les circonscrire efficacement. Les zones frontalières doivent renforcer les contrôles et examens des animaux, empêcher tout trafic et transport clandestin de volailles. Les administrations et organismes spécialisés dans l'élevage et les soins vétérinaires doivent vulgariser les mesures d’hygiène et de décontamination, ainsi que l'emploi de vaccins afin de limiter au mieux les risques.

Renforcement des mesures de prévention et de lutte contre la grippe A


La population doit suivre strictement les normes de sécurité sanitaire des aliments, éviter tous contacts avec les malades, se laver les mains avec du savon, ne pas consommer de volailles et leurs produits dérivés dont l'origine est inconnue, a averti le Service de la médecine préventive.

Bien que les virus A/H7N9 ne soient pas encore apparus au Vietnam, le risque demeure élevé, notamment avec les décès déplorés en Chine. Le ministère de la Santé a également demandé à ceux de l'Industrie et du Commerce, et de l'Agriculture et du Développement rural de surveiller étroitement les importations de volailles en provenance de Chine, de supprimer toute contrebande de ces animaux, de renforcer la surveillance comme la sensibilisation de la population à cette forme de grippe aviaire.

Au 13 janvier 2014, le monde a confirmé 168 cas de grippe A/H7N9, dont 164 dans 12 villes et provinces chinoises, avec 51 décès. L'épidémie a tendance à s'étendre dans les provinces du Sud de la Chine, frontalières avec le Vietnam.

En 2013, le Vietnam a recensé deux cas de grippe A/H5N1 à Dông Tháp et Long An (delta du Mékong), dont un mortel à Dông Tháp. Depuis 2003, le pays a diagnostiqué 125 cas de grippe A/H5N1 pour 62 décès. Les risques de voir cette épidémie se déclarer sont très élevés au Vietnam. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres