lundi 21 août 2017 - 06:17:01

Fukushima: incendie au réacteur 4

Imprimer

Le niveau de radiations a "considérablement augmenté" à la centrale nucléaire de Fukushima 1 où un incendie s'est produit sur le réacteur 4, a déclaré mardi le Premier ministre japonais Naoto Kan et repris par l'AFP.

Toujours selon l'AFP, une explosion s'est produite mardi matin dans le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 au Japon, endommageant l'enceinte de confinement, qui n'a cependant pas été trouée, ont annoncé les autorités japonaises.

Une radioactivité supérieure à la normale a été mesurée dans la province d'Ibaraki, située au sud de celle de Fukushima et à un peu plus de 100 km au nord-est de Tokyo, selon l'agence Kyodo, tandis que l'opérateur de la centrale évacuait une partie de ses employés du site.

"Il y a eu une grosse explosion" entre 06H00 et 06H15 du matin au réacteur 2, a déclaré un porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco), la compagnie d'électricité gérant la centrale.

Le gouvernement a indiqué de son côté que l'enceinte de confinement avait été endommagée, ce qui n'était pas arrivé samedi et lundi aux deux autres réacteurs de la centrale touchés chacun par une explosion.

Un responsable de l'Agence de sécurité nucléaire japonaise a toutefois précisé, en citant Tepco, que cette enceinte n'avait pas "été trouée, car le niveau de radioactivité n'a pas bondi".

Le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, a évoqué "des dégâts possibles dans la piscine de condensation", la partie inférieure de l'enceinte de confinement servant à refroidir le réacteur et à contrôler la pression à l'intérieur de cette enceinte.

L'opérateur a ordonné à son personnel d'évacuer le réacteur 2, à l'exception des employés chargés d'injecter de l'eau dans le coeur du réacteur pour le refroidir.

Fukushima 1 est touchée par une série de problèmes depuis le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon vendredi.

Les réacteurs 1 et 3 de l'installation ont subi chacun une explosion d'hydrogène samedi et lundi, qui a fortement endommagé le bâtiment extérieur du réacteur, sans toutefois porter atteinte au coeur de l'installation, selon le gouvernement.

La centrale est située à environ 250 km au nord-est de la mégapole de Tokyo qui, avec 35 millions d'habitants, constitue l'agglomération urbaine la plus peuplée du monde.


Le bilan officiel du séisme et du tsunami ayant frappé vendredi le nord-est du Japon s'élève à plus de 2.400 morts, a annoncé mardi la police nationale.

La police a recensé 2.414 décès confirmés, 3.118 disparus et 1.885 blessés.

Mais les autorités s'attendent à ce que le bilan s'alourdisse au fur et à mesure de la découverte de nouveaux corps dans toute la zone dévastée.

Ainsi, le chef de la police de la province de Miyagi, l'une des plus touchées, s'est déclaré certain que le nombre de morts allait y dépasser 10.000.

Les sauveteurs estimaient mardi qu'il y avait désormais peu de chances de retrouver des survivants dans les décombres, près de quatre jours après le séisme de magnitude 9, le plus violent jamais mesuré au Japon. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres