Forum d'affaires du Vietnam de mi-mandat 2017. Photo : VNA
 

Hanoï (VNA) – Le Vietnam ne profite pas encore au mieux des avantages que lui apporte l'investissement direct étranger (IDE), selon les participants au Forum d’affaires du Vietnam de mi-mandat 2017 (VBF) qui a eu lieu le 16 juin à Hanoï.

Cet événement était placé sous les auspices du Consortium du VBF, en collaboration avec le ministère du Plan et de l’Investissement, la Société financière internationale (SFI) et la Banque mondiale au Vietnam. Il réunissait des représentants du gouvernement, de différents ministères vietnamiens et d’organisations internationales, d’associations ​professionnelles, et d'entreprises.

Selon le président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), Vu Tien Loc, les relations entre les investisseurs vietnamiens et étrangers demeurent faibles. L'incidence des partenaires étrangers sur les entreprises vietnamiennes en matière de technologies et de productivité est ainsi limitée. Selon un rapport sur l’indice de compétitivité au niveau provincial (PCI) 2016, seulement 14% des entreprises privées vietnamiennes ​ont des clients qui ​sont des entreprises à participation étrangère. Ces dernières ont tendance à importer leurs matières premières d’autres entreprises à participation étrangère ou de leurs pays d’origine.

Le président de l’Association des entreprises japonaises au Vietnam, Hiroshi Karashima, a indiqué que les écarts entre les entreprises vietnamiennes et celles à participation étrangères en termes de qualité de ressources humaines et de technologies étaient l’une des raisons de ce phénomène.

« C’est pourquoi le Vietnam doit se con​sacrer davantage ​à l’amélioration de la compétitivité de son secteur privé. Il est nécessaire que le gouvernement applique rapidement ses politiques de soutien de l’industrie auxiliaire », a souligné Vu Tien Loc.

Certes, l’environnement d​'affaires au Vietnam s’est amélioré, mais il faut toujours l’améliorer ​afin que les entreprises puissent en bénéficier pleinement, a affirmé le vice-président de l’EuroCham au Vietnam (Chambre européenne de Commerce), Tomaso Andreatta.

Le président de la Chambre américaine de Commerce, Jonathan Moreno, a déclaré que l’amélioration de l’environnement d​'affaires permettrait également de favoriser les PME au Vietnam en les aidant à réduire leurs coûts et, ainsi, d’améliorer leur compétitivité. -VNA