Début juin, plusieurs constructeurs et concessionnaires ont lancé le programme de réduction du prix des automobiles attrayant pour les clients. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Les constructeurs et les concessionnaires ont lancé un programme de réduction du prix des automobiles afin de donner un coup de pouce au marché automobile alors que la taxe d’importation des pays d’ASEAN sera prochainement supprimée.

Début juin, la compagnie automobile Thaco Truong Hai a annoncé une réduction de 30 à 40 millions sur la Mazda CX5 quatre cylindres de 2,5 litres. Le prix de la même en 2,0 litres est de 849 millions de dôngs contre 879 millions quelques mois auparavant.

[Forte baisse du prix des voitures importées]

Les modèles ayant connu les baisses les plus notables sont la Honda Civic (-50 millions), la  Honda CR-V 2,4AT (-100 millions), la Honda CR-V 2,4 AT (-150 millions), la Ford Everest (- 145 à 175 millions), et la Toyota Innova (-60 millions). Il s’agit des plus grandes baisses sur le marché vietnamien pour attirer le consommateur.

Selon les prévisions, cette opération devrait relancer les ventes pour le début de 2018, année ou la taxe d’importation de véhicules de pays de l’ASEAN sera supprimée.

Le Vietnam reste un marché potentiel

Le Vietnam, avec sa population de plus de 90 millions de personnes dont 64% en âge de travailler, voit les besoins de transport augmenter de 10% par an. Parmi les grands marchés d’automobile du monde entier, il est estimé comme l’un des pays dans lequel la croissance est la plus forte, et de plus faible densité en voitures. Autant dire qu’il s’agit d’un marché de forts potentiels pour tout constructeur automobile.

L’augmentation des besoins de véhicules à quatre roues a provoqué une importante augmentation des importations. Selon les statistiques du Département général des douanes du Vietnam, ces 4 premiers mois, 33,404 véhicules finis toutes catégories ont été importés pour 663,12 millions de dollars, soit une progression de 15.6% sur un an. Parmi ces voitures, celles d’Inde sont les moins chères : 3,798 dollars...

Nécessité d’un contrôle stricte des importations

Devant le bond des importations, le Département général des douanes a demandé à services locaux de renforcer les contrôles d’origine des véhicules importés, en particulier d’Inde et d’ASEAN qui bénéficient d’une taxation préférentielle.

Selon l’expert en automobile Nguyên Minh Dông, les véhicules de transport importés au Vietnam doivent faire l’objet d’une vérification de qualité, leur erreur avant d’en vendre dans le marché. En effet, les critères techniques sont encore baisses. Le pays applique les normes Euro 2 au lieu des normes Euro 4 comme les autres pays.

Une question reste à poser, cependant : comment peut-t-on contrôler l’importation des voitures moins chères dans le pays ? Cela dépend de l’accélération de l’instauration des barrières techniques, l’ajustement des taxes..., a conclu l’expert économique, Bùi Trinh. -CVN/VNA