jeudi 17 août 2017 - 20:47:18

Formation professionelle: Paris accorde 25 M d’euros

Imprimer

 Le ministère vietnamien des Finances et l’Agence française de développement (AFD) ont signé, vendredi à Hanoi, deux conventions de financement pour appuyer le développement de cinq écoles de formation professionnelle au Vietnam.

Le coût du projet compose deux parties, dont 25 millions d’euros financés par l’AFD et 4 millions d’euros financés par le gouvernement vietnamien. Le financement AFD se compose d’un prêt de 24,5 millions d’euros, essentiellement pour les équipements et l’assistance technique de courte durée, ainsi qu’une subvention d’accompagnement de 0,5 million d’euros permettant la mobilisation d’un assistant technique de long terme.

L’aide s’adresse aux cinq centres de formation, dont deux sont appelés à devenir des écoles d’excellence avec des standards internationaux: l’École supérieure de technique et technologie Lilama 2 (à Dông Nai), pour la filière soudure, et deux filières de télécommunications, avec notamment la construction d’un bâtiment économe en énergie ; l’École supérieure de formation professionnelle de mécanique agricole (à Vinh Phuc), pour les filières technologie automobile, électricité industrielle, découpe métal et soudure ; trois autres écoles (École supérieure de formation professionnelle d’électromécanique et de construction Viêt Xô à Tam Diêp, École supérieure de technique et technologie de Dung Quât et École de formation professionnelle de Nghi Son) seront concernées par le projet, à travers la formation des professeurs, la conception de supports pédagogiques et les investissements pour les filières découpe métal (école supérieure Viêt Xô) et technologie automobile (Écoles supérieures Viêt Xô et Dung Quât).

Six filières de formation seront ainsi développées et permettront de qualifier plus de 3.000 personnes par an.

Le Vietnam dispose d’un réseau d’environ 1.200 écoles et centres, majoritairement publics, de formation professionnelle, auxquels s’ajoutent des établissements rattachés à des entreprises.
Conscient de l’enjeu de développement, le gouvernement vietnamien a engagé au début des années 2000 une profonde réforme du système qui a porté sur les infrastructures, afin d’accroître significativement le nombre d’apprenants (plus de 1,9 million en 2011 contre moins de 1 million en 2001).

Il a également introduit plusieurs réformes afin d’améliorer l’adéquation emploi/formation (approche par les compétences, amélioration du système d’information…) tout en favorisant l’émergence d’opérateurs de formation privés. Son objectif est de former 45% de la population active à l’horizon 2015 (le pays comptera alors 60,8 millions de Vietnamiens en âge de travailler sur une population de 94 millions) et 55 % en 2020.

Pour ce chantier, le Vietnam a fait notamment appel à l’AFD, qui reste un des premiers bailleurs de fonds dans ce domaine. Le premier projet de l’AFD (12,8 millions d’euros), pour l’appui à 4 écoles supérieures de formation professionnelle à Hô Chi Minh-Ville, Dông Nai, Hai Phong et Vinh Phuc, a été achevé en 2009. – AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres