jeudi 29 juin 2017 - 07:26:01

Forbes: les 5 moteurs de l'économie nationale en 2017

Imprimer

La production de textile du Vietnam. Photo: internet

Hanoï (VNA) - L’émergence de la classe moyenne, les forts investissements étrangers et le dynamisme des entreprises privées doperont l’économie nationale cette année.

Le Vietnam a connu une grave sécheresse en 2016. La Banque mondiale (BM) estime qu'un tiers de la population vit encore dans la pauvreté. Toutefois, selon les analystes, le PIB de plus de 200 milliards de dollars et son avantage en termes de coût de production plus bas qu’en Chine permettront au Vietnam de continuer d’attirer les investissements, d’accroître ses exportations et sa consommation intérieure. Le Vietnam a connu une croissance  de 6,3% l'an dernier. Le gouvernement prévoit 6,8% pour cette année.

Forbes a cité 5 moteurs qui aideront le pays à atteindre cet objectif.

1. L’Accord de partenariat transpacifique(TPP) sera relancé ou remplacé

Le nouveau président américain Donald Trump a déclaré vouloir retirer son pays du TPP, ce qui affectera les pays exportateurs comme le Vietnam. Toutefois, certaines personnes restent optimistes sur le fait que cela ne se produira pas. Le Vietnam est partie de 16 autres accords de libre-échange, dont certains avec des puissances économiques comme le Japon ou la Chine.

2. Le Vietnam continue de créer des conditions favorables pour les investisseurs étrangers

Les investisseurs étrangers ont bénéficié de taxes d'importation favorables grâce aux accords commerciaux. Certains profitent de beaucoup d'autres incitations fiscales. En 2015, le Vietnam a fait preuve d’une plus grande transparence sur les règles pour les investissements étrangers tout en accélérant la remise des licences.

2016 a été une année de changements. "Cette année, le Vietnam commence à bénéficier d’un système juridique compétitif et plus organisé. Cela aura un impact positif pour attirer l'IDE, permettant au pays de devenir l'un des grandes centres de production du monde", a estimé Oscar Mussons, conseiller d’affaires  chez Dezan Shira & Associates.

3. Les gens ont des revenus de plus en plus élevés et dépensent davantage

En 2020, la classe moyenne vietnamienne devrait doubler, pour atteindre 33 millions de personnes. Selon Boston Consulting Group, cela signifiera aussi une consommation en hausse. Les gens de cette classe pourraient gagner au moins 714 dollars par mois. Le salaire au Vietnam est en hausse grâce au boom des groupes d’emploi concernant la production pour l'exportation.

4. Les usines se tournent vers la production de grande valeur

Les produits de haute technologie occupent de plus en plus une grande part des exportations nationales avec 25% en 2015, contre seulement 5% en 2010. Cette tendance se poursuivra. Les investissements de milliards de dollars de géants de l'électronique tels que Hon Hai Precision, Intel et Samsung seront le moteur de ce changement.

5. Expansion du secteur privé

Le Vietnam est encore lent dans la promotion des activités des sociétés privées. Cela rend l'économie toujours dépendante des importations en provenance de Chine, bien que les produits importés puissent théoriquement être fabriqués dans le pays.

Cependant, le fonctionnement des entreprises privées du pays a connu une croissance ces derniers temps, en particulier dans l'industrie textile et la production pour l'exportation. Les brasseurs, les start-up dans les médias et le divertissement sont en plein essor. -CPV/VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres