Hanoi (VNA) - Vainqueur du Championnat d’Asie du Sud-Est U15 en Thaïlande et qualifié pour la phase finale de la Coupe d’Asie U23 en 2018 en Chine, le football junior vietnamien a sorti ses griffes. Preuve que la politique misant en priorité sur la formation est la bonne.
 
Vainqueur de la Thaïlande en finale, le Vietnam a été sacré champion d’Asie du Sud-Est U15. Photo : VFF
 
Le mois de juillet 2017 restera dans les annales du football junior vietnamien avec le titre au Championnat d’Asie du Sud-Est des moins de 15 ans (U15) en Thaïlande et la qualification du Onze vietnamien espoirs (U23) pour la finale de la Coupe d’Asie 2018 en Chine.

Auparavant, le Onze U19 avait affiché de belles promesses en validant son billet pour la Coupe du monde des moins de 20 ans en République de Corée. De bon augure pour le football du pays, puisque jamais une sélection nationale (cadets, juniors ou espoirs, hommes et femmes confondus) n’avait encore disputé de Mondial.

Une politique payante

Ces progrès interviennent quelques années après la mise en place d’une mission proposée par la Fédération vietnamienne de football (VFF), avec la coopération des clubs qui doivent consentir à un investissement plus important dans la détection et la formation des jeunes footballeurs. Beaucoup de clubs ont ainsi créé leurs propres centres de formation, afin d’y accueillir les jeunes talents des quatre coins du pays.

Le Vietnam dispose aujourd’hui de nombreux centres de formation de qualité, dont l’académie HAGL-Arsenal JMG. Cet établissement, désormais reconnu par les médias internationaux, nourrit l’ambition de devenir un centre international de formation dans la région.
 
La joie des joueurs vietnamiens après la victoire contre la Thaïlande aux Championnat d'Asie du Sud-Est U15. Photo: VFF
 D’autres institutions ont également réussi à se faire un nom, comme par exemple le Fonds d’investissement de développement des talents du football vietnamien (PVF) et celui de Viettel (Groupe Viettel). Ce dernier coopère avec le célèbre club allemand du Borussia Dortmund dans la formation des footballeurs selon des critères internationaux. En plus de fournir les meilleurs joueurs aux sélections nationales, l’objectif avoué est d’en «exporter» dans les championnats étrangers. Ce n’est pas pour rien que dans la liste des footballeurs ayant pris part au Championnat d’Asie du Sud-Est U15, six ont été formés aux centres PVF et Viettel.

Cependant, bien que le Onze U15 compte plusieurs éléments prometteurs, son succès sur le terrain ne dépend pas uniquement des joueurs. L’expertise amenée par le coach Vu Hông Viêt a été et est essentielle, lui qui a décroché, depuis le début de cette année, trois titres de champion en tant qu’entraîneur, en club et en sélection. En effet, l’équipe U19 Hanoï, entraînée par Vu Hông Viêt, a été sacrée en mars dernier championne du Vietnam. Rebelote un mois plus tard, aux commandes cette fois de l’équipe nationale U19 au tournoi international de football disputé à Nha Trang (Centre). Suite à ces succès, les responsables de la VFF ont décidé de le nommer sélectionneur du Onze U15, avec la réussite que l’on sait.

Un parcours sans faute

«Notre victoire ne doit rien à la chance», a estimé Vu Hông Viêt. Le Onze U15 a réussi à remporter le Championnat d’Asie du Sud-Est grâce à une bonne tactique et à une jeune génération de joueurs disposant d’un beau bagage technique. La jeunesse et l’enthousiasme ont permis de former une sélection de qualité.

Ce titre est porteur de plein d’espoirs. Après sept victoires en autant de matchs, le Onze national U15 a eu le droit de soulever le trophée du champion après sa victoire contre la Thaïlande le 22 juillet dernier.
 
Le Onze U15 à la Fédération vietnamienne de football, le 24 juillet à Hanoï. Photo : VNA
 
En dépit du soutien de leur public, les Thaïlandais ont perdu 4-2 à la séance de tirs au but après un match nul (0-0), en finale au stade de Chonburi. Avec deux tirs stoppés, le gardien de but Nguyên Duy Dung a été le héros du match. Né en 2002, Nguyên Duy Dung mesure 1,78 m. Pour l’anecdote, il y a cinq ans, il était le joueur le plus inconsolable de l’équipe U11 Hanoï, tellement sa famille lui manquait. «Ma mère me rend fort. Grâce à elle, j’ai confiance en moi et je suis parvenu à surmonter toutes les difficultés», a-t-il confié.

De retour au Vietnam, à peine sorti de l’avion, Duy Dung et ses coéquipiers ont été assaillis par les supporters et journalistes.

Le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Ngoc Thiên, leur a adressé ses félicitations. «Le ministère espère que toute l’équipe va tirer avantage de cette victoire pour obtenir d’autres succès dans l’avenir, notamment la qualification pour le tournoi asiatique des moins de 16 ans prévu en septembre prochain en Mongolie», a-t-il souligné.

Cette victoire retentissante ouvre de nouvelles portes à cette sélection, avec à la clé une prime de 400 millions de dôngs. «Les efforts de toute l’équipe seront récompensés à leur juste valeur. Cependant, je veux dire à ces jeunes joueurs qu’il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Il faut continuer à s’entraîner dans l’optique d’être convoqués en sélection nationale dans les années à venir», a tenu à souligner Nguyên Xuân Gu, vice-président de la VFF.

Le Onze U15 a été félicité le 24 juillet lors d’une cérémonie solennelle tenue au siège de la VFF à Hanoï. – CVN/VNA