Photo d'illustration : Internet
 

L'agence de notation financière Fitch Ratings a estimé que la fin des négociations de l’accord de libre-échange (ALE) avec l’Union européenne  (UE) aura des avantages  considérables sur le plan macroéconomique pour le Vietnam à long terme.

En conséquence, la plupart des taxes d'import seront supprimées ​d'ici 10 ans. L’ALE ouvrira également de nouveaux segments de services du Vietnam, dont les services financiers, aux investisseurs européens.

Selon Fitch, le Vietnam a une bonne balance des paiements et une croissance élevée. La croissance moyenne de son PIB s’est élevée à 5,9 % par an pendant la période 2010-2014, tandis que celle des pays ayant une même notation financière, de 4,5 %.

L'excédent du compte courant du Vietnam était de 4,5% l'année dernière, alors que les pays du même groupe accusaient un déficit de 1,3 %. Le compte courant s’améliore également puisque les IDE connaissent une croissance forte et stable avec un IDE net équivalent à 3,9 % du PIB, soit 7,2 milliards de dollars.

La stabilité des fondamentaux macroéconomiques a été la "clé" de l’obtention par le Vietnam d’une notation BB en novembre 2014.

L’UE est le 2e partenaire ​commercial du Vietnam après la Chine, avec également un ​fort excédent commercial dans ses échanges avec celle-ci.

Les exportations du Vietnam en UE en 2014 se sont établies à 27,9 milliards de dollars pour une croissance annuelle de 15 % ; la ​levée (partielle ou totale) des barrières au commerce comme aux investissements lui permettra d’augmenter des exportations vers ce marché et de recevoir davantage d'IDE.

En outre, le Vietnam négocie actuellement l’accord de partenariat transpacifique (TPP) avec 11 autres pays, dont les États-Unis et le Japon. Une fois en vigueur, il sera le 3e ALE du Vietnam avec trois des quatre plus grands marchés à l’export du monde.

Fitch a déclaré que la situation macroéconomique du Vietnam continuera de s’améliorer et que sa balance des paiements sera un important facteur de soutien de sa cotation crédit.

Toutefois, parmi les obstacles à l'amélioration de sa note figurent une dette publique élevée et les risques de son système bancaire. Fitch prévoit que le déficit budgétaire du Vietnam devrait atteindre 6,5 % de son PIB cette année, avant de diminuer. -CPV/VNA