Photo : baoquangngai.vn
 

Hanoi (VNA) - Pour économiser du temps, les consommateurs optent de plus en plus pour l’achat en ligne des marchandises pour le Têt. Si l’e-commerce est en plein boom au Vietnam, il faut cependant faire preuve de la plus grande prudence, en raison des possibles arnaques et autres abus.

«Je suis très occupé pour le Têt. C’est pourquoi, je profite de mes temps libres pour acheter des produits du Têt sur les sites de vente en ligne. Ceux-ci sont très bien achalandés, avec toutes les informations, illustrées par des photos, sur les caractéristiques et l’origine des produits», indique Nguyêt Hang, employée de communication dans une société à Hanoi. Et d’ajouter qu’à l’occasion du Têt, les prix varient du tout au tout. Les clients peuvent ainsi comparer les prix ainsi que le délai de livraison sur chacun des sites.

«Tous les ans, j’achète un poulet Dông Tao sur un site d’achat en ligne au prix de 350.000 à 500.000 dôngs le kilo. C’est une race aussi rare que délicieuse. Il est élevé dans plusieurs régions, mais le meilleur est celui de la province de Hung Yên, dans le Nord. La commande est livrée à domicile moyennant 30.000 dôngs de frais de transport», partage Nguyên Phong, comptable d’une société de bourse à Hanoi.

Plusieurs sites de commerce en ligne sont recommandables comme samtetonline.vn, quatet.vn, hangtet.vn, dacsanvungmien.vn…

Les corbeilles de cadeaux pour le Têt sont souvent mises à jour. De nombreuses options sont possibles, le tout agrémenté de la référence du produit, de photos, d’une description complète et, souvent, d’un comparateur de prix en fonction des sites qui le commercialise. Pour attirer les acheteurs, les sites proposent des bons de réduction, des cadeaux. Des stratégies marketing qui aident aussi les clients à faire leur choix. Les réseaux sociaux sont aussi de précieux alliés, les commerçants en ligne pouvant y présenter leurs produits à l’occasion du Têt.

La prudence est de mise

Vu Vinh Phú, président de l’Association des supermarchés de Hanoi, indique que le marché des produits du Têt est très animé dans les supermarchés, les magasins, notamment sur les sites d’e-commerce et les réseaux sociaux. «En cette situation économique difficile, le loyer des bureaux est assez élevé. Plusieurs unités de commerce doivent donc trouver des alternatives pour vendre des marchandises. De plus, le développement de l’e-commerce et de l’achat en ligne est une orientation nécessaire qui présente plusieurs avantages. C’est avant tout très pratique pour le consommateur, qui a seulement besoin d’une connexion Internet et d’un terminal pour acheter le ou les produits qui l’intéressent», analyse M. Phú.

«Cependant, plusieurs sites n’hésitent pas à lancer des programmes de promotion mensongers, qui consistent à surévaluer le prix pour ensuite proposer une remise alléchante mais qui, du coup, n’en n’est pas une. Ou encore de vendre des produits de mauvaise qualité ou pire, contrefaits. Le consommateur doit faire très attention à ce genre de manipulations», ajoute M. Phú.

Selon les recommandations de l’Association de l’e-commerce et de l’Association de protection des intérêts des consommateurs, les clients doivent privilégier les sites de confiance. Ils doivent aussi rechercher le certificat sur la sécurité sanitaire des aliments, l’origine du produit et sa date de fabrication et/ou de péremption avant de passer commande. Il faut aussi faire attention au service après-vente, et au moyen de paiement en ligne proposé qui doit être sûr et certifié par un organisme tiers. Le but étant de se prémunir d’une éventuelle arnaque. -CVN/VNA