mercredi 20 septembre 2017 - 00:04:04

Évolution complexe des phénomènes météorologiques

Imprimer

Selon le Centre de météorologie et d’hydrologie du Vietnam, l’hiver arrivera un peu plus tôt que d'habitude cette année. Dans le Nord, le froid devrait sévir dès le début du mois de décembre. De même, durant cet hiver et pendant le printemps à venir, il y aura également un manque d’eau dans l’ensemble du pays.

Le Nord connaîtra précocement sa première vague de froid, contrairement à ces dernières années. Si d’ordinaire, au début de l’hiver, la température reste encore élevée au Nord, ce ne sera pas le cas, la température sera moins élevée en comparaison des derniers mois.

Selon les prévisions, il y aurait encore d’une à deux dépressions tropicales et de deux à quatre typhons en Mer Orientale avant la fin de 2014, ce qui est en nette diminution par rapport à ces dernières années, notamment avec 2013.

La température moyenne sur l’ensemble du pays sera un peu supérieure que lors de la même période de 2013, de l’ordre de 0,5° à 1,5°C. Dans les provinces du Centre, le Tây Nguyên (Hauts Plateaux du Centre) et le Nam Bô occidental, elle ne devrait pas bouger.

Baisse de la pluviosité pour tout le pays

Tout cela aura pour conséquence une baisse de la pluviosité pour tout le pays et, durant la pleine saison sèche, la sécheresse. Le niveau d’eau du fleuve Rouge (Nord) sera plus bas que d'habitude, mais ce sera également le cas dans le delta du Mékong. Plusieurs localités, ainsi que les services concernés, devront prendre des mesures préventives afin de lutter contre la pénurie ainsi que les remontées d’eau de mer.

L’évolution de la météorologie est l’une des manifestations du changement climatique, souligne Truong Quôc Cân, directeur adjoint du Centre du développement rural durable. À court terme, cela a une incidence sur l’emploi en zone rurale, 70% de la population active travaillant dans le secteur agricole. Or, les facteurs essentiels qui conditionnent son activité, la terre, l’eau, les conditions climatiques et la diversité des variétés d’animaux domestiques et de plantes cultivées, ont déjà évolué et continuent de changer.

D’où un scénario du Vietnam en 2050 préoccupant : si des mesures adéquates ne sont pas prises, le pays pourrait perdre jusqu’à 42% du foncier agricole dans le delta du Mékong, et les conséquences du changement climatique se feront doublement sentir pour la population.

De même, l’évolution de la météorologie est de plus en plus complexe. Selon les périodes de l’année, des vagues de froid extraordinaires sont apparues, et les canicules au Nord et au Centre se multiplient. Plusieurs phénomènes climatiques frappent de manière croissante le pays, en particulier les typhons et les crues qui se sont succédés cette année, ou d’autres, ordinairement rares, ont eu lieu comme des chutes de neige à Sa Pa (Lào Cai), à Mâu Son (Lang Son) ou à Hà Giang. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres