Hanoi, 19 juillet (VNA) - Cette année, huit étudiants vietnamiens vont participer, du 1er au 6 août au Japon, au Forum d'environnement des étudiants asiatiques (Asian Students Environment Platform - ASEP) 2017.

Participants visitant le Parc national de Shiretoko, préfecture japonaise d’Hokkaido, dans le cadre de l’ASEP 2016.
Photo : ASEP/CVN

Placé sous le thème «Biodiversité et rénovation», le Forum des étudiants asiatiques avec l'environnement ASEP 2017 proposera une kyrielle d’activités dans la capitale Tokyo, les préfectures de Miyagi et Chiba.

L’événement réunira 64 étudiants venus des quatre coins du monde, dont huit Vietnamiens qui sont tous des étudiants de l’Université nationale de Hanoï (UNH). Les participants auront l’occasion de visiter certaines universités japonaises dont Kanda, Tohoku et Waseda, de planter des arbres, de discuter des questions environnementales et de participer à des programmes d’échange culturel.

Doàn Trung Hiêu, étudiant de 3e année de l’UNH, a partagé que ce forum permettrait à des jeunes du monde entier de se rencontrer, de perfectionner ses capacités de travail en équipe, d’intervention… «Actuellement, je perfectionne mon anglais pour exposer les interventions de la délégation vietnamienne. C’est la première fois que je participe à l’ASEP», a-t-il dit.  

Pham Lan Huong, étudiante de 3e année de l’UNH, a participé en 2016 au dernier ASEP. Cette année, elle a été choisie pour la 2e fois. «Je souhaite perfectionner mon anglais et découvrir d’autres cultures», a-t-elle confié. Et d’ajouter : «L’année dernière, j’ai vécu avec une amie musulmane. Elle se réveillait souvent à minuit pour prier. Dans cet environnement, nous apprenons le respect des différences».

Ensemble pour protéger l’environnement

Protéger la biodiversité, sujet majeur de l’ASEP 2017.


Venus des quatre coins du monde, tous les participants espèrent un environnement plus beau, plus vert et plus propre.

Dô Thu Hà, étudiante de 3e année de l’Université nationale de Hanoï, a beaucoup d’expériences dans les programmes environnementaux. Plus précisément, elle a participé au programme «Heure de la Terre», à une exposition sur les animaux sauvages organisée par le Fonds mondial pour la nature (WWF), au 3e séminaire international sur l'environnement, au forum «Parlement des jeunes Vietnamiens» en tant que vice-présidente de la Commission chargées des questions environnementales…

D’après elle, la participation à l’ASEP 2017 lui permettra de partager des expériences. «J’espère mieux comprendre le rôle de la biodiversité pour l’existence et le développement du monde, surtout dans le contexte où de nombreuses espèces sont trop exploitées», a affirmé Dô Thu Hà.

Idem Dô Thu Hà, Lan Huong a été bénévole pour sensibiliser à la biodiversité des enfants des régions montagneuses du Nord. En outre, elle a participé à plusieurs autres programmes environnementaux en partenariat avec des universités américaines.

«L’année dernière, nous avons cherché à comprendre certaines coutumes des Asiatiques dans la protection d’espèces animales, par exemple le culte de la baleine  des Vietnamiens et celui des génies de la forêt des Japonais. Ce sont des connaissances intéressantes», a précisé Lan Huong.

Soixante-quatre étudiants choisis

Les 64 étudiants qui participeront à l’ASEP 2017 parlent couramment l’anglais et ont de bonnes connaissances sur l’environnement.

Ils viennent des écoles réputées de la région asiatique comme Waseda (Japon), les Universités de République de Corée, de Malaisie, l’Université nationale de Hanoï, l’Université royale de Phnom Penh (Cambodge), les Universités d’Indonésie, Chulalongkorn (Thaïlande) et Tsinghua (Chine). -CVN/VNA