​Le PM vietnamien Nguyen Tan Dung (droite) et son homologue néo-zélandais John Key. Photo: VNA

 

Hanoi (VNA) - A l’invitation du Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung, son homologue ​néo-zélandais John Key ​effectue une visite officielle au Vietnam du 14 au 17 novembre. L’objectif : accélérer les relations de Partenariat intégral entre les deux pays.

Lors de l’entretien dimanche 15 novembre à Hanoi, les deux Premiers ministres se sont déclarés satisfaits du bon développement des liens bilatéraux​ ces 40 dernières années.

Les deux parties ont maintenu les échanges de délégations de haut rang et de tous les échelons, réalisé efficacement le Programme d’action pour la deuxième phase 2013-2016 entre les deux pays ainsi que la coopération bilatérale dans divers domaines comme l’économie, le commerce, l’investissement, la défense et la sécurité, l'agriculture, l’éducation et la formation, les sciences et les technologies.

Les deux chefs du gouvernement vietnamien et néo-zélandais ont estimé que l​'achèvement des négociations de l'Accord de partenariat transpacifique,  l'entrée en vigueur de l'Accord commercial ASEAN-Australie-Nouvelle-Zélande ​et l'établissement prochain du Partenariat stratégique Nouvelle-Zélande-ASEAN ​favorisaient les opportunités de coopération entre les deux pays.

Nguyen Tan Dung et John Key ont convenu d’approfondir les relations de Partenariat intégral entre les deux pays et de s’efforcer d'impulser les investissements dans l'agriculture, l'agroalimentaire, l'élevage, les services et l'éducation et de porter les échanges commerciaux bilatéraux à 1,7 milliard de dollars en 2020.

Ils ont également discuté des mesures de promouvoir la coopération bilatérale dans la défense et la sécurité, le sauvetage, la santé, l'aviation, la culture, le tourisme, la participation aux opérations des forces de maintien de la paix de l'ONU.

Les deux Premiers ministres ont échangé leurs points de vue sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun. Ils ont vivement condamné les attaques sanglantes contre les civils à Paris le 13 novembre.

Ils ont convenu de coopérer et de s’entraider au sein des forums multilatéraux et souligné l’importance du maintien de la paix et de la stabilité dans la région. Ils ont appelé les parties à régler leurs différends par des mesures pacifiques dans le respect du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.

Après l’entretien, les deux Premiers ministres ont assisté à la signature des accords de coopération dans l’aviation, l’éducation et la santé. Ils ont présidé une rencontre commune avec la presse.-VNA