Le président du Vietnam, Truong Tan Sang (droite), et son homologue des Philippines, Benigno Aquino. Photo : VNA

Manille (VNA) – Le président du Vietnam, Truong Tan Sang, et son homologue des Philippines, Benigno Aquino, ont eu un entretien sur le développement des relations bilatérales le 17 novembre à Manille.

Ils sont convenus de multiplier les visites de délégations de tous échelons et d’organiser diverses activités en 2016 pour marquer le 40e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Ils ont également décidé de renforcer les échanges d’informations et d’expériences dans leurs secteurs d’excellence.

Les Philippines ont affirmé que le Vietnam ​demeurait un important fournisseur de riz. Elles ont par ailleurs apprécié la collaboration entre les deux pays dans les opérations de recherche et de sauvetage.

Le président vietnamien a remercié les Philippines d’avoir libéré des pêcheurs vietnamiens arrêtés pour des accusations de pêche illégale et leur a proposé de libérer ceux qui sont encore détenus.

Outre la coopération bilatérale, les deux présidents ont échangé leurs points de vue sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Les Philippines ont promis de partager avec le Vietnam leur expérience en matière d'organisation du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC). Elles ont par ailleurs émis le souhait de consulter le Vietnam à propos de leur adhésion à l’accord de partenariat transpacifique (TPP).

Truong Tân Sang s’est déclaré convaincu que le 23e Sommet de l'APEC organisé par les Philippines sera couronné de succès, avant de promettre le soutien ​du Vietnam pour l'adhésion des Philippines au TPP.

Les deux parties ont été unanimes à favoriser la solidarité au sein de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et à soutenir son rôle central dans les questions importantes ​concernant la sécurité et ​les intérêts de chaque pays comme de la région.

Ils ont réaffirmé l'importance d'assurer la paix, la stabilité, la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, ainsi que de régler les différends en mer conformément au droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. Ils ont ensuite condamné vigoureusement les attentats terroristes du 13 novembre à Paris, et se sont déclarés convaincus qu’avec les efforts du gouvernement et du peuple français, les auteurs de ce crime seront sanctionnés.

Après leur entretien, les deux présidents ont assisté à la cérémonie de signature de la Déclaration commune sur l'établissement d'un partenariat stratégique entre leurs pays. Ils ont également assisté à la remise du protocole additionnel à l'accord bilatéral sur le commerce de riz pour la période 2014-2016.-NDEL/VNA