Le Vietnam a érigé au rang de "priorité' le développement des énergies renouvelables, à travers la planification de développement du secteur électrique pour la période 2011-2020 et vision pour 2030. Le point avec la Voix du Vietnam.

L’heure est au développement des énergies renouvelables ; le Vietnam, pays ensoleillé et venté, réunit de belles conditions pour pouvoir produire de l’énergie éolienne et solaire. Conscients des larges potentiels propices au développement économique, le gouvernement souhaite privilégier le durable.

Au Vietnam, alors que les énergies fossiles s’amenuisent et celles hydroélectriques sont devenues insuffisantes, la demande énergétique s’accroît de plus en plus. Dans ce contexte, le développement des énergies renouvelables, solaire et éolienne en particulier, est une orientation. Pour répondre à la tendance mondiale, le Premier ministre vietnamien a donné son feu vert à l’application d’un nouveau plan entre 2011 et 2020, favorisant l’électricité éolienne et solaire.


Concernant le développement des énergies renouvelables au Vietnam, le professeur Dang Hung Vo indique : « Les énergies renouvelables pourraient garantir la sécurité énergétique. Ce sont des énergies propres et respectueuses de l’environnement, donc à privilégier, comme c’est le cas dans le monde entier. Au Vietnam, on peut citer certaines entreprises qui se sont montrées pionnières dans ce domaine. L’hypermarché Big C dans la province de Binh Duong, au sud, par exemple. L’énergie solaire satisfait maintenant 25% de ses besoins énergétiques. »

Avec plus de 300 jours de soleil par an, le Vietnam doit profiter de cet atout pour développer l’énergie solaire, propre, abondante et raisonnable au niveau du coût. Selon les experts, l’énergie solaire est une ressource potentielle pour l’industrie et la construction.

Ces dernières années, de nombreuses entreprises vietnamiennes se sont lancées dans la fabrication de capteurs solaires qui permettent de chauffer l’eau. La compagnie Son Ha est parmi les meilleures. On écoute son directeur général adjoint, Dam Quang Hung : « Les modèles de capteurs solaires Thai Duong Nang destinés à des particuliers vont être élargis et proposés à des structures plus grandes : écoles, hôpitaux, hôtels et restaurants, et aux usines de transformations de produits aquacoles. Nous espérons que le gouvernement soutiendra les entreprises spécialisées dans la production d’énergies renouvelables. » 

Avec une longue côte (3.200 km), ventée tout au long de l’année, le Vietnam a tout pour développer le modèle éolien. Le 29 mai dernier, la 2e centrale éolienne du Vietnam située dans la ville de Bac Liêu, province éponyme du Sud, a été raccordée au réseau électrique national. Mise en chantier en septembre 2010, la centrale éolienne de Bac Liêu aura 62 éoliennes sur 500 ha avec une capacité totale de 99,2 mégawatts, et permettant une production annuelle de l'ordre de 320 millions de kWh.

Le gouvernement vietnamien soutient les investissements dans l'énergie éolienne, en termes de foncier et de fiscalité. Outre la centrale de Bac Liêu, une dizaine d'autres projets sont en cours d'élaboration dans plusieurs provinces, comme dans le delta du Mékong, grand absorbeur d’énergie dans le pays. - VNA