jeudi 17 août 2017 - 13:01:38

En République de Corée, les karatékas vietnamiens passeront au révélateur

Imprimer

Les 17es ASIAD sont prévus du 19 septembre au 4 octobre à Incheon (République de Corée). Le karaté, unique discipline sportive du Vietnam ayant glané des médailles d’or lors de trois éditions consécutives (2002, 2006 et 2010) laisse planer le doute.

La période glorieuse du karaté vietnamien caractérisée par d’impressionnantes performances à l’échiquier international n’est plus que de l’histoire. Jadis parmi les mieux côtés, cette discipline martiale vietnamienne a depuis sombré. Entre autres raisons, l’absence d’une relève expérimentée.

Repartir du bon pied


Après 13 ans de bons et loyaux services aux commandes de la sélection nationale marqués par un palmarès flatteur, l’entraîneur Lê Công a rendu le tablier. Un départ synonyme de grosse page d’histoire glorieuse tournée entraînant avec elle celle des nombreux athlètes talentueux.

L’expérimenté Lê Công a cédé son fauteuil à l’Israélien Sayed Hassan. Un passage de témoin devant redynamiser une discipline en perte de vitesse et en parallèle insuffler à nouveau la rage de vaincre à une équipe nationale qui piétine. Au rang de défis du stratège israélien, conquérir la confiance d’un groupe longtemps resté sous la coupe d’influence de son prédécesseur.

Une tâche ardue pour le nouveau venu. À l’approche des 17es ASIAD, des questions fusent déjà sur les forces de cette sélection et sa capacité à retrouver les sommets.

M. Hassan, lui est optimiste. Il s’est déjà mis au travail et a annoncé un programme de formation à long terme destiné aux karatékas vietnamiens peu importent les résultats immédiats.

Les 17es ASIAD en ligne de mire

Mais il va falloir également résoudre l’épineuse question de la relève. Au dire d’experts, la jeune génération des karatékas n’est pas encore aguerrie avant de prendre le relais des anciens, autrefois «piliers» de l’équipe nationale : Vu Nguyêt Anh et Lê Bich Phuong, vainqueurs aux derniers ASIAD. Si le premier, champion en 2006 a pris sa retraite en raison de son âge, le deuxième, champion en 2010 a déclaré forfait pour ceux qui devaient être la 2e édition d’ASIAD de sa carrière. Les traumatismes auront eu raison de ce jeune athlète, 22 ans seulement.

La nouvelle jeune garde aura l’impérieuse mission de ne pas faire de la figuration. Parmi les nouveaux «visages», Nguyên Hoàng Ngân est présentée comme «médaillable d’or» à Incheon. En 2006 lors des 15es ASIAD, elle s’était contentée de la médaille d’argent. Après s’être remise de ses traumatismes qui l’ont privée des 16es ASIAD, elle dit ne pas ménager d’efforts pour atteindre son meilleur niveau.

D’après Vu Son Hà, responsable de karaté du Département général des sports, Nguyên Hoàng Ngân fait figure d’espoir national. Par ailleurs, il a affirmé que le karaté subit une vague de changements qui fera bientôt des émules. «Remporter la médaille d’or serait très excellent. Cependant, nous devrions aussi accepter l’échec. Actuellement, nous nous concentrons sur les préparatifs à long terme», a-t-il martelé. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres