vendredi 18 août 2017 - 10:19:47

Elévation des connaissances sur la prévention des accidents des bombes et mines

Imprimer

Quang Nam (VNA) - Le Comité d’État de pilotage du Programme national d'action pour le règlement des conséquences des bombes et des mines laissées par la guerre (​ou Programme BCD504), en collaboration avec l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh et les autorités de la province de Quang Nam (Centre), a organisé le 4 avril la Journée internationale de sensibilisation au problème des mines et d’assistance à la lutte contre les mines.

Photo : VNA

Le Vietnam fait partie des pays les plus touchés par les bombes et les mines issues de guerres.

La totalité des 63 villes et provinces du Vietnam est concernée, et 6,13 millions d’hectares, soit 18,8 % de la superficie totale du pays,  principalement dans le Centre, demeurent des territoires dans lesquels s'aventurer est dangereux.

Environ 800.000 tonnes de bombes, mines et munitions non-explosées et encore actives restent enfouies dans le sol vietnamien, entraînant une pollution de la terre et de l’eau, outre les risques meurtriers qu'elles représentent pour les populations des régions autrefois théâtre d’opération, surtout dans les provinces centrales de Nghe An, Ha Tinh, Quang Binh, Quang Tri, Thua Thien-Hue et Quang Ngai.​ Le Vietnam a besoin d'au moins 10 milliards de dollars pour les neutraliser.

Selon des statistiques provisoires, des bombes, mines et munitions non-explosées dans l'ensemble du pays ont tué plus de 40.000 personnes et ont blessé 60.000 autres, pour la plupart des travailleurs importants ​pour leur famille et des enfants. ​

Depuis la fin de la guerre, le Parti et l'Etat vietnamiens s'intéressent particulièrement à la recherche et à l'élaboration d'un système de gestion, ainsi que de financement ​de la neutralisation de ces munitions. Des dizaines de milliers d'hectares ont été nettoyés. De nombreux projets de déminage ont été réalisés et ont porté leurs fruits.

Pour diminuer aux maximum les accidents causés par les bombes, mines et autres munitions non-explosées, il faut mobiliser tous les forces politiques et sociales pour participer à la tâche essentielle d’éducation et de sensibilisation à la prévention des accidents.

A cette occasion, le comité d’organisation a offert 30 cadeaux de 12 millions de dôngs aux victimes ​de bombes et de mines.

Une exposition sur les efforts en matière de prévention et de lutte contre les conséquences des bombes et des mines dans les localités lors de ces derniers temps a commencé le 4 avril. Clôture le 8 avril. - VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres