Le Premier ministre Nguyen Tan Dung à la conférence. Photo/VNA

 

"Les ministères, secteurs de tous niveaux et les localités doivent ​poursuivre les campagnes de communication et de sensibilisation ​afin de parvenir à un consensus social pour attirer des ressources étrangères et nationales dans l’assurance du bien-être social", a déclaré le Premier ministre Nguyen Tan Dung.

Lors d’une vidéo-conférence nationale ​sur le bilan des trois ans ​​d'application d'une résolution du gouvernement concernant la politique sociale pour la période 2012-2020, le chef du gouvernement a appelé les ministères et les localités à définir les priorités sociales futures.

Il a salué leurs efforts dans l'application des politiques sociales, estimant que de nombreux objectifs ont été atteints alors que d'autres sont réalisables d'ici à 2020.

Ces trois dernières années, des a​vancées importantes ont été ​réalisées, notamment dans les soins des personnes méritantes, la réduction de la pauvreté et la garantie du bien-être social.

A ce jour, plus de 1,3 million de personnes méritantes bénéficient d’allocations mensuelles, soit 94.000 personnes de plus qu'en 2012. Environ 1,6 million d’emplois ont été créés chaque année entre 2012 et 2015. Le taux de chômage ​a été ramené à 2,08% en 2014 contre 2,18% en 2012.

Le taux de ménages démunis au Vietnam ​selon les seuils de  pauvreté pour la période 2011-2015 a baissé en moyenne de 2% par an.

La politique sociale a contribué à la garantie du bien-être social, de la stabilité politique et de l’ordre social. Le programme d’​eau courante et d’hygiène environnementale pour le milieu rural (période 2012-2015) a investi des milliers de milliards de dongs pour construire des ouvrages d’approvisionnement en eau.

Cependant, la réalisation des résolutions se heurte encore à des défis liés à une connectivité insuffisante entre les politiques du bien-être social, aux différences de points de vue des fonctionnaires et des habitants, au manque d'efficacité dans la communication des lois et des politiques, sans oublier une attention insuffisante accordée à ce travail.

Les participants ont demandé au gouvernement de promulguer des documents guidant la mise en application des programmes et objectifs nationaux sur la réduction durable de la pauvreté pour la période 2016-2020, de mettre sur pied un système de secours ​d'urgence ​à l’échelle tant centrale que locale. Ils ont également demandé de réviser le plan de formation de​s ressources humaines. - VNA