Hanoi (VNA) - Vo Thi Kim Phung sera la seule représentante du Vietnam à la Coupe du monde d’échecs 2017 et aux Championnats du monde féminins 2018. Elle a aussi annoncé récemment son objectif de devenir grand maître international.
 
Vo Thi Kim Phung en pleine réflexion. Photo : CTV/CVN
Vo Thi Kim Phung a remporté la phase éliminatoire des Championnats du monde d’échecs de la zone 3.3 pour l’Asie du Sud-Est de la Fédération internationale d’échecs (FIDE), disputée du 24 février au 6 mars à Tagaytay, aux Philippines. En plus de lui valoir un billet pour la Coupe du monde d’échecs 2017, elle a reçu une prime de 1.000 dollars.

Une victoire à la surprise générale

Vo Thi Kim Phung (2.220 points Elo) a été provisoirement seule en tête de la compétition avec 6,5 points après huit parties. Elle a relevé avec un certain brio le défi que constituait le dernier affrontement contre l’Indonésienne Sukandar Irine Kharisma (double championne d’Asie, 2.423 Elo) en la contraignant au nul avec les Noirs.

Avec 7 points en neuf parties, la Vietnamienne âgée de 24 ans a obtenu le précieux sésame qui lui ouvrira les portes des Championnats du monde féminin d’échecs 2018.

«Après mon match nul face à Sukandar Irine Kharisma, je n’y croyais pas ! Je suis restée assise, hébétée, jusqu’à ce que l’on vienne me féliciter. Je n’oublierai jamais ce moment-là. C’était extraordinaire !», confiera un peu plus tard la jeune femme.
 
Kim Phung (5e à droite) joue actuellement sous les couleurs de la province de Bac Giang (Nord). Photo : CTV/CVN
Kim Phung se familiarise avec ce jeu de stratégie à l’âge de 6 ans. Depuis, les échecs ne sont pas pour elle un simple loisir, mais une passion. À 13 ans, ses parents l’inscrivent dans un cours dédié aux enfants ayant des prédispositions pour ce jeu dans sa province natale (Thua Thiên-Huê, Centre). Au vu de ses progrès rapides, elle est sélectionnée pour des compé-titions au niveau du district et de la ville, où elle remporte de nombreux prix.

Dès sa première participation aux Championnats d’Asie d’échecs juniors en 2007, Kim Phung fait sensation en remportant à la surprise générale une médaille d’argent. Elle poursuit son ascension en décrochant deux médailles d’or (en 2010 et 2013) et une d’argent (2012) lors des Championnats d’Asie d’échecs des moins de 20 ans. En 2012, elle décide de jouer pour la province de Bac Giang (Nord), ce afin de chercher de nouvelles opportunités d’étoffer son jeu.

Objectif : 2.300 Elo d’ici la fin de l’année

Kim Phung a même tapé dans l’œil du coach de la sélection nationale, Lâm Minh Châu. «Bien que Kim Phung ait obtenu des résultats encourageants lors des tournois juniors organisés en Asie, sa performance est largement sous-exploitée. Sa carrière est devant elle !», a-t-il insisté. Et de continuer : «L’un de ses points forts, c’est de très bien supporter la pression pendant les compétitions, même dans les matchs décisifs. C’est elle qui essaie de dicter le jeu en compétition, elle n’aime pas la défense».

Concernant son objectif en 2017, Kim Phung affiche l’ambition de devenir grand maître international féminin.

Avec cette victoire, Kim Phung possède désormais 2.259 points Elo. Elle doit donc en glaner 41 supplémentaires pour arriver à 2.300 Elo, total qui lui permettra d’obtenir le titre tant convoité. Pour atteindre son objectif, la jeune fille a élaboré un plan d’entraînement précis. Elle compte aussi prendre part à plusieurs tournois.

«Son calendrier d’entraînement et de compétitions est toujours rempli. Nous l’enverrons à l’étranger pour disputer des tournois internationaux pour qu’elle puisse s’aguerrir», a confié Giap Xuân Dinh, vice-président du Centre de l’éducation physique et des sports de la province de Bac Giang. Affaire à suivre...

Trois Vietnamiens à Tbilisi

Lê Quang Liêm, Nguyên Ngoc Truong Son et Vo Thi Kim Phung se sont tous trois qualifiés pour la Coupe du monde d’échecs 2017 qui aura lieu du 1er au 25 septembre prochain à Tbilisi, en Géorgie.

Lors de la phase éliminatoire des Championnats du monde d’échecs de la zone 3.3 pour l’Asie du Sud-Est, Nguyên Ngoc Truong Son (2.629 Elo) a abordé avec sérénité son 9e et dernier match contre l’Indonésien Megaranto Susanto (2.527 Elo), neutralisant l’avantage théorique des Blancs pour obtenir le nul avec les Noirs.

Le Vietnamien a validé sa qualification pour la Coupe du monde d’échecs 2017, terminant à la 2e place derrière le Malaisien Yeoh Li Tian (2.449 Elo) qui a également décroché 7 points avec toutefois un meilleur départage.

À noter aussi que le joueur d’échecs numéro un du Vietnam, Lê Quang Liêm, est aussi qualifié pour cette compétition grâce à ses performances lors des Championnats d’Asie 2016. – CVN/VNA