La porte de Mông Phu (nom de l’un des anciens villages faisant aujourd’hui partie de Duong Lâm). Photo : VNA

Situé à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Hanoi, l’ancien village de Duong Lâm est une destination appréciée des touristes.

Il s’agit du premier village à avoir été reconnu patrimoine historique et culturel national, en 2005, grâce à son cachet, son architecture exceptionnelle et son ancienneté. Il comporte toutes les caractéristiques architecturales typiques de la culture du delta de fleuve Rouge : porte du village, banian, quai, maison commune. Mais sa particularité réside dans les matériaux utilisés pour la construction des bâtiments : des briques en latérite, polies par l’érosion du temps et qui ont pris une douce couleur brune. Ce village compte encore aujourd’hui près de 1.000 anciennes maisons traditionnelles. Trente ont été construites il y a 200 ans, une il y a 400 ans.

Duong Lâm est depuis longtemps une destination de prédilection pour de nombreux intellectuels, historiens, architectes et étudiants en histoire de l’art. Ils viennent y contempler l’architecture et étudier l’histoire. Les villageois ont en effet réussi à préserver environ 2.000 pages écrites en han (écriture chinoise) ou en nôm (écriture démotique). Ces textes relatent l’histoire des génies sacrés dans les pagodes et les temples, la généalogie des familles ou encore les activités communautaires d’autrefois. -CVN/VNA