Consultations médicales gratuites pour des personnes âgées. Photo : VNA

Genève (VNA) – L’ambassadeur Nguyen Trung Thanh, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU, de l’OMC et d’autres organisations internationales à Genève, a participé le 16 juin à un débat consacré au rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’homme sur l’influence des changements climatiques sur le droit à la santé, en marge de la 32e session du Conseil des droits de l’homme.

Déclarant appréci​er ce rapport, Nguyen Trung Thanh a constaté qu’il indiquait plusieurs problèmes ​concernant le Vietnam ​d'aujourd'hui, dont la montée du niveau ​des mers, les remontées d'eau salée, la sécheresse et autres catastrophes naturelles… En effet, le Vietnam figure parmi les cinq pays les plus touchés par le changement climatique. Selon les prévisions, d’ici à la fin du XXIe siècle, les températures moyennes au Vietnam devraient augmenter chaque année de 2 à 3oC, et le niveau des mers, qui devrait s’élever d’un mètre, pourrait entraîner un submergement de 40 % de la superficie du Delta du Mékong et de 11 % de celle du Delta du fleuve Rouge. De 10 à 12 % de la population serait touchée par ce phénomène, et les dégâts représenteraient 10 % du PIB national.

L’ambassadeur Nguyen Trung Thanh a insisté sur la nécessité d’intégrer les mesures de protection de la santé dans les programmes et politiques en matière d'adaptation au changement climatique, en tenant compte des droits des groupes vulnérables​ comme les femmes, les enfants, les personnes âgées et les handicapés.

Il a réaffirmé l’engagement du Vietnam de continuer de collaborer avec d’autres pays pour promouvoir les dialogues sur l’impact des changements climatiques sur les droits de l’homme au sein du Conseil des droits de l’homme.

Le même jour, une délégation du Vietnam a assisté à un dialogue avec le rapporteur spécial sur le droit à la santé, organisé par le Conseil des droits de l’homme pour discuter de l’amélioration de la santé des jeunes et des adolescents.

Le 14 juin, elle a participé à un dialogue avec le rapporteur spécial sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme. Les représentants vietnamiens ont appelé la communauté internationale à agir plus fortement afin que les pauvres puissent bénéficier des acquis du développement socioéconomique. Ils ont également réaffirmé leurs efforts pour atteindre la totalité des Objectifs du Millénaire pour le Développement et des Objectifs de Développement durable, ajoutant que le Vietnam était prêt à coopérer avec d’autres pays dans la réduction de la pauvreté. -VNA