Le marché de Dông Xuân.
Hanoi (VNA) - Le marché de Dông Xuân est situé dans le vieux quartier de Hanoi. Il est le plus ancien marché de la capitale qui, jadis, s’appelait Thang Long. C’est un lieu à la fois commercial, culturel et spirituel.

Le marché a été construit en 1889 par les Français en nivelant la rivière Tô Lich et une partie du fleuve Rouge. Il a été créé dans le canton de Dông Xuân, d’où il tire son nom. Le marché se trouve à côté de la pagode Huyên Thuyên (rue Hàng Khoai) et du temple Bach Ma (rue Hàng Buôm). Autrefois, les habitants de la capitale se réunissaient sur les quais de la rivière Tô Lich et du fleuve Rouge pour troquer leurs marchandises transportées principalement par voie fluviale. Pour développer le commerce, les Français ont construit le pont Long Biên (Paul Doumer).

À l’origine, le marché de Dông Xuân, anciennement dénommé Dông Xuân-Bac Qua, était recouvert de tôle. Il avait cinq compartiments, couvrait une superficie de 20.000m2 et était divisé en deux par une allée.

Après avoir subi un incendie en juillet 1994, le marché a été reconstruit entre 1994 et 1996. Aujourd’hui, il s’étend sur 73,5m de large et 130,5m de long et dispose de trois niveaux. Sa façade a été complètement restaurée et comporte trois grandes entrées devant, trois derrière et deux latérales. Le marché dispose aussi de deux escaliers aériens, cinq couverts et des ascenseurs. Une allée sépare les marchés de Dông Xuân et de Bac Qua. Dô Xuân Thuy, directeur général de la société de Dông Xuân, explique : «Notre société est chargée de gérer le marché de Dông Xuân. Notre ambition est de le développer aux couleurs des marchés traditionnels du Vietnam. Nous allons continuer d’investir dans les infrastructures pour répondre aux exigences du développement. Nous souhaitons défendre des valeurs de civisme dans le commerce et le comportement humain».

Le marché de Dông Xuân attire les commerçants et les touristes vietnamiens et étrangers. Il est situé dans le vieux quartier de Hanoï, non loin des rues Hàng Ngang, Hàng Dào, Hàng Bông et Hàng Gai, spécialisées dans la vente de souvenirs et de vêtements, et à deux pas du lac de l’Epée Restituée. Dô Xuân Thuy ajoute : «Le marché de Dông Xuân accueille les professionnels et un nombre de touristes de plus en plus important. En 2016, ils ont été plus de 400.000 à s’y rendre. Il regorge de petites boutiques de vêtements et de souvenirs, on y vend en gros et c’est aussi une des curiosités de Hanoi. Nous veillons à la sécurité des touristes».

Le marché de nuit de Dông Xuân a été créé en 2003. Des activités culturelles et folkloriques y sont organisées dont les chants «xâm», «quan ho» et le théâtre populaire «chèo». Thao Giang, directeur du Centre de développement des arts musicaux du Vietnam, indique : «Depuis 12 ans, on organise des spectacles folkloriques tous les samedis soirs. Les habitants et les touristes en sont très friands. On peut également écouter des chants xâm, une musique traditionnelle de Hanoi».

Les circuits touristiques vont désormais proposer la visite du marché de Dông Xuân pour faire connaître au plus grand nombre ce haut lieu commercial de la capitale. -VOV/VNA