​Photo: Internet

Ha Giang (VNA) - Direction le haut plateau calcaire de Dông Van, classé en 2010 par l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture) en tant que parc géologique mondial. Un véritable chef d’œuvre de la nature qui vous transportera dans un autre monde ! L’homme est petit face à l’immensité du ciel, des montagnes et des nuages.

Votre voyage commence à Hà Giang où vous emprunterez une route qui monte à pic vers Dông Van. Là, vous resterez, à coup sûr, bouche bée devant le panorama à couper le souffle du parc géologique de Dông Van. Perché entre 1.000 et 1.600 mètres d'altitude, le plateau karstique s’étend sur 2.300km carrés qui englobent les districts de Quan Ba, Yên Minh, Meo Vac et Dông Van. Cette curiosité naturelle constituée de pitons calcaires, d’aiguilles de granit noir résulte d’une très longue évolution géologique. Réseau de cavernes, sédiments de centaines de millions d’années, espèces fossiles, autant de preuves de l’évolution de la croûte terrestre. 

Faites un détour pour admirer les sites incontournables de l’extrême nord Vietnam: la porte du ciel à Quan Ba, le mont de la demoiselle Tien, la résidence des Vuong, le tour de drapeau à Lung Cu, et le fameux col Ma Pi Leng, appelé le «monument géologique» par les Français. La route d’accès est assez hardue mais la beauté du paysage compense très largement les efforts fournis. En contrebas, la rivière Nho Que serpente tel un ruban de soie entre des falaises hautes de 1.000m d’altitude. Ngoc Anh, une touriste hanoienne :

«C’est incroyablement stupéfiant ! Je ne pouvais pas penser que notre pays possédait une telle merveille. On a un plaisir fou à découvrir ce parc géologique mondial classé par l’UNESCO, à s’égarer dans les prairies de fleurs de sarrasins et les rizières en terrasse en pleine moisson ou à gravir le col Ma Pi Leng et admirer la rivière Nho Que.... C’est inoubliable ! Même si la voie d’accès n’est pas encore modernisée, je n’ai pas été découragée».

Sur cette terre stérile cohabitent plusieurs minorités ethniques: les Mong, les Dao, les Tày, les Nung, les Lolo ou encore les Pu Peo qui préservent farouchement leurs identités culturelles pour le plus grand plaisir des touristes. Ma Ngoc Giang, un responsable du parc géologique mondial de Dông Van :

«Les touristes, surtout les étrangers, sont séduits par la culture pluriethnique aussi riche qu’authentique. Les traditions et cultures de ces ethnies font l’objet d’un projet de préservation mené par le parc. On veille à préserver en bon état les murailles en pierre, les toitures en tuiles, les maisons en terre battue et les costumes ethniques».

Photo: Internet

Si vous souhaitez aller à la rencontre des ethnies, il est indispensable de visiter le marché de Dông Van. C’est le lieu de rencontre des minorités qui arborent leurs costumes multicolores traditionnels. Les femmes profitent de l’occasion pour faire un petit «shopping», alors que les hommes préfèrent trinquer entre eux.

Si votre voyage coïncide avec le troisième mois lunaire, ne manquez pas le marché annuel de Khâu Vai. C’est ici que les anciens amoureux se retrouvent après de longues années de séparation, accompagnés parfois de leurs époux ou épouses. Pas de jalousie, bien au contraire, l’ancienne âme soeur est tout à fait respectée. Marcel Angier, un touriste français :

«Le paysage est magnifique. Il y a de magnifiques rizières, pas beaucoup de touristes. C’est très beau. Le cadre est authentique, les ethnies intéressantes, les villages sont superbes. On reviendra, c’est certain et on conseillera à nos amis de visiter ces lieux !».

Un paysage époustouflant de beauté, des patrimoines authentiques, une nature autant sauvage que romantique, des marchés exotiques, et des habitants chaleureux ... Quoi de mieux ? -VOV/VNA