mardi 19 septembre 2017 - 22:27:53

Dioxine: les États-Unis continuent d’aider le Vietnam

Imprimer

  Les États-Unis continuent d'exprimer leur volonté de soutenir le règlement des séquelles de l'agent orange/dioxine au Vietnam, a déclaré vendredi à Washington le chef adjoint de la Commission des affaires extérieures de l'Assemblée nationale du Vietnam, Hà Huy Thông.

Les États-Unis ont constaté qu'il s'agit d'un problème complexe dont le règlement s'inscrit dans la durée et qui nécessitent les efforts des deux pays, a souligné Ha Huy Thông qui est également président du Groupe de dialogue Vietnam- États-Unis sur l'agent orange/dioxine.

Le responsable, actuellement en visite aux États-Unis pour rencontrer des représentants de l'administration et de la Chambre des représentants du Congrès, a précisé que les députés américains ont assuré maintenir cette année un budget égal à celui de 2012 pour financer le projet de règlement de l'agent orange/dioxine au Vietnam.

En 2012, les États-Unis ont accordé 44 millions de dollars au Vietnam pour nettoyer plusieurs sites de la ville de Dà Nang (Centre), et d'autres situés à proximité de la ville de Biên Hoa, dans la province de Dông Nai (Sud), sont également programmés.

Ha Huy Thông a rencontré plusieurs officiels américains et membres de la Chambre des représentants, dont l'assistant par intérim du secrétaire d'État américain Joseph Yun et le député Steve Chabot, outre des représentants de l'Agence américaine pour le développement international (USAID).

Peu auparavant, le Groupe de dialogue Vietnam- États-Unis sur l'agent orange/dioxine a eu une table ronde le 16 avril à Washington, la première depuis sa création en 2007, après plusieurs dialogues.

Le Vietnam a fourni aux États-Unis de nouvelles statistiques des provinces et villes qui font état de 29 sites contaminés par la dioxine, et selon de premières estimations, leur traitement coûtera de l'ordre de 410 millions de dollars.

Ce groupe de dialogue qui comprend des scientifiques et décideurs de politiques a pour objet de mobiliser toutes les ressources en vue du règlement du problème de l'agent orange/dioxine au Vietnam.

En 2011, il a réussi à mobiliser 91 millions de dollars pour la décontamination de sites de Dà Nang, Biên Hoa et Phu Cat (Centre) ainsi que pour financer, à hauteur d'un tiers, des programmes de santé et de soutien en faveur des victimes de huit provinces, soit près de 20.000 personnes.

Selon l'Aspen Institute, une association privée de recherche basée à Washington, l e Vietnam aurait besoin d’environ 410 millions de dollars entre 2012 et 2017 pour assainir de nombreux sites encore contaminés par l’agent orange, cet herbicide hautement toxique déversé sur le Vietnam par l’armée américaine au plus fort de la guerre. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres