La victoire de Diên Biên Phu, dans la province de Diên Biên (Nord-Ouest), est considérée comme l’une des bataillesles plus glorieuses, hissée du même rang que celles de Waterloo, de Borodino... Une bataille où le peuple vietnamien puise sa grande force intérieure.

Tandis que de nombreuses batailles ont détruit des civilisations ou retardé le progrès de l’humanité, plusieurs ont changé positivement la face du monde. Diên Biên Phu est l’une de celle-là. Grâce à elle, le Président Hô Chi Minh et le peuple vietnamien ont refermé la période noire de la colonisation et inauguré l’ère de l’indépendance du tiers-monde. Elle est gravée à jamais dans l’histoire de la lutte du peuple vietnamien et des autres peuples soumis et épris de paix ailleurs dans le monde.

Ces 60 dernières années, la victoire de la bataille de Diên Biên Phu a été considérée comme le porte-drapeau de la lutte contre le colonialisme, de la lutte pour l’indépendance, la liberté et l’égalité entre les peuples. Pour le peuple vietnamien, la victoire de Diên Biên Phu a été la suite de milliers d’années de lutte contre les agresseurs étrangers.

Une victoire qui a ébranlé le monde

Afin d’atteindre l’objectif de détruire l’essentiel de l’autorité et de l’armée du Viêt Minh, organisation armée du PCV, dirigée par le Président Hô Chi Minh, le corps expéditionnaire français reçurent des États-Unis une quantité d’armes.

Diên Biên Phu devint une base militaire et un bastion considéré comme «inexpugnable» par le général français Navarre. Les Français estimèrent que les conditions du Tây Bac (Nord-Ouest) rendaient impossible pour l’armée du Vietnam d’y transporter armes, munitions, équipements ainsi que vivres. Ils comptaient attirer le gros des troupes vietnamiennes à Diên Biên Phu pour les écraser. Mais le Comité central du PCV et le Président Hô Chi Minh appliquèrent des stratégies et tactiques que leur adversaire n’avait pas envisagées.


Flot de véhicules transportant des millions de tonnes de vivres et d'équipements vers le champ de bataille de Diên Biên Phu

Beaucoup historiens étrangers estiment que la bataille de Diên Biên Phu fut non seulement une grave défaite politique et aussi une défaite militaire cinglante. Encore maintenant, beaucoup de chercheurs militaires étrangers sont surpris par la capacité des Vietnamiens à avoir pu vaincre la puissance de feu des colonialistes français.

Des leçons à tirer

Les expériences précieuses de la victoire de Diên Biên Phu sont autant d’enseignements pour la jeune génération. Parmi elles, la force de la mobilisation de toute la population en coopération avec la force internationale, la valorisation de l’esprit d’autonomie, non seulement dans l’art militaire mais aussi dans tous les autres domaines de la vie sociale, la force du bloc de grande union nationale.

Les victoires militaires au cours des milliers d’années du peuple vietnamien sont devenues des pages héroïques de l’histoire nationale, une grande force spirituelle qui nous aide à surmonter les difficultés pour atteindre nos objectifs.

Actuellement, le peuple vietnamien est entré dans une nouvelle période révolutionnaire. L’œuvre de Dôi moi (Renouveau), dirigée par le PCV, a obtenu et continue d’obtenir de grandes réalisations. La position du Vietnam sur la scène internationale s’est élevée, constituant une base solide pour l’accélération de l’industrialisation et de la modernisation du pays. Pourtant, ces grandes réalisations sont encore loin d’être à la hauteur des potentialités et des exigences. Le pays demeure confronté à de grands défis : croissance économique instable, qualité des ressources humaines et des infrastructures ne répondant pas aux besoins du développement du pays...

Le contexte national et international exige du Parti, de l’État et du peuple vietnamien de maintenir la voie choisie et les objectifs fixés, de défendre les fruits de la révolution chèrement gagnés dont l’indépendance et la souveraineté, d’œuvrer pour atteindre l’objectif ultime de «peuple riche, pays puissant, société démocratique, équitable et civilisée».

La bataille de Diên Biên Phu

La bataille de Diên Biên Phu est un moment clé de la guerre d’Indochine qui se déroula du 13 mars au 7 mai 1954 dans l’actuelle ville de Diên Biên Phu, province de Diên Biên. Occupée par les Français en novembre 1953, cette petite ville et sa plaine environnante devinrent l’année suivante le théâtre d’une violente bataille entre le corps expéditionnaire français, composé de diverses unités de l’armée française, des troupes coloniales et autochtones, sous le commandement du colonel de Castries (nommé général durant la bataille) et l’essentiel des troupes vietnamiennes (Việt Minh) commandées par le général Vo Nguyên Giap. Cette bataille se termina le 7 mai 1954 par arrêt du feu, selon les consignes reçues de l’état-major français à Hanoi. Hormis l’embuscade du groupe mobile 100 à An Khê, elle fut le dernier affrontement majeur de la guerre d’Indochine. Cette défaite accéléra les négociations engagées entre les deux parties. La France quitta la partie nord du Vietnam après les accords de Genève, signés en juillet 1954. -VNA