jeudi 17 août 2017 - 06:51:18

Développement du couloir économique Sud de la GMS

Imprimer

Les pays de la subrégion du Mékong (GMS en anglais - Greater Mekong Sub-region) accordent une grande importance à la coopération économique avec ceux situés au sein des couloirs économiques Est-Ouest, Nord-Sud et Sud.

C'est ce qu'a souligné le ministre cambodgien du Commerce, Cham Prasidh, lors d'une conférence consacrée au développement du couloir économique Sud par les pays de la subrégion du Mékong, laquelle a eu lieu du 9 au 10 mars dans la capitale cambodgienne de Phnom Penh, sous l'égide de la Banque asiatique de développement (BAD) et de l'Agence australienne pour le développement international.

Selon le ministre, l'augmentation des échanges de biens et une meilleure coopération au développement entre les localités du Cambodge, de même qu'entre les pays de la subrégion du Mékong élargie, permettra de développer effectivement ce couloir économique Sud, lequel connaît un retard par rapport à celui des couloirs Est-Ouest et Nord-Sud.

Le programme de coopération et de développement des pays de la subrégion du Mékong dont le budget total est de près de 11,6 milliards de dollars a bénéficié d'un financement de la BAD de quelque 4,7 milliards de dollars fin 2010, qui a permis de mettre en oeuvre 55 projets.

L'Australie a également participé au développement du couloir économique Sud et des pays de la subrégion du Mékong à hauteur de 43,5 millions de dollars environ, et notamment à la coopération au développement économique maritime au Vietnam et au Cambodge. Elle a en outre financé de plus de 302 millions de dollars la réalisation de projets d'amélioration des infrastructures rurales et des conditions de vie des populations de ces deux pays, ainsi qu'au développement de leur commerce.

Le couloir économique Sud de la subrégion du Mékong englobe 41 villes et provinces du Laos, du Cambodge, de la Thaïlande, du Vietnam outre les deux provinces chinoises du Yunnan et du Guangxi.

Les pays de la subrégion du Mékong comprennent le Cambodge, la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. En 1992, les pays de la subrégion du Mékong ont proposé un programme de coopération économique régionale en vue de développer davantage leurs relations économiques comme les échanges culturels, une priorité ayant été accordée à l'agriculture, l'énergie, l'environnement, le développement de ressources humaines, l'investissement, les télécommunications, le tourisme, les infrastructures de communication et le commerce. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres