samedi 19 août 2017 - 20:14:20

Deux-roues : des pistes pour améliorer la sécurité

Imprimer

Les experts ont appelé mardi 18 novembre lors d’un séminaire à Hanoi à renforcer les mesures pour assurer la sécurité et réduire les risques d’accidents sur les routes du pays tout en promouvant les avantages des deux-roues.

L’acquisition et l’utilisation d’une moto sont ancrées dans les mœurs à Hanoi, les usagers sont peu disposés à changer leur acte de circulation bien qu’ils soient très inquiets de la sécurité et des conditions d’environnement et d’autres de circulation, selon une étude de la Banque mondiale (BM).

L’étude a été communiquée lors du séminaire organisé par le Comité national de la sécurité de la circulation, la BM et l’Association des producteurs de motocyclettes du Vietnam, l’Association des constructeurs de motocyclettes du Vietnam (VAMM).

Le taux d’acquisition de deux-roues a presque triplé entre 2003 et 2009 dans les pays de l’Asie du Sud-Est. L’effet de la motorisation et de la possession d’une moto est particulièrement visible dans les villes vietnamiennes, a constaté David Spice, chef de l’équipe chargée de l’étude de la BM

Les usagers de deux-roues se rendent compte que les transports en commun, notamment les autobus, ne présentent pas des avantages comme les motos et ne sont pas suffisamment attrayants au regard des motos, a-t-il ajouté.

La moto représente 85% des moyens de transport au Vietnam où elle est et sera la principale modalité de transport, a estimé le vice-président du Comité national de la sécurité de la circulation, Khuât Viêt Hung, notant les avantages indéniables des deux-roues en termes de mobilité et de prix.

Mais les deux-roues sont une des catégories les plus fragiles sur les routes. Parmi l’accidentologie des usagers vulnérables, les usagers de motos et scooters sont les plus représentés. Selon les statistiques, ils sont victimes de plus de 70% des accidents routiers au Vietnam, a fait savoir le responsable.

Lors du séminaire, les représentants des ministères et secteurs concernés ont discuté des solutions d’organisation du trafic, de réduction des émissions de gaz d’échappement, de contrôle de la qualité des deux-roues et des casques de moto.

Selon le Comité national de la sécurité de la circulation, entre janvier et août 2014, plus de 18.690 accidents de la circulation ont été recensés, faisant 6.750 morts et 17.830 blessés, soit une baisse respective de 14,47%, 4,01% et 18,11% sur un an.

Les accidents de la circulation sont la première cause de décès chez les 15 à 44 ans. Ils entraînent des conséquences financières considérables pour ceux qui en sont victimes, pour leur famille et, plus généralement, pour le pays dans son ensemble. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres