dimanche 20 août 2017 - 05:47:07

Des responsables argentins jugent injustes les actes de la Chine

Imprimer

L'Institut de la culture Argentine-Vietnam (ICAV) a exprimé sa solidarité avec le peuple vietnamien devant les agissements chinois en Mer Orientale, espérant que la tension actuelle entre le Vietnam et la Chine serait réglée par voie diplomatique.

Dans une lettre adressée au président de l'Union des organisations d'amitié du Vietnam, Vu Xuan Hong, la présidente de l'ICAV, Poldi Sosa Schmidt, a exprimé sa profonde inquiétude devant l'implantation illégale de la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.

Cet acte montre que Pékin souhaite adresser à la communauté internationale le message d'un pays puissant cherchant à contrôler les archipels en litige avec ses pays voisins, a-t-elle affirmé, ajoutant que ce comportement rencontre une forte protestation et est fortement condamné par les personnes éprises de paix du monde.

Lors d'une rencontre avec le correspondant de l'Agence vietnamienne d'information (VNA), Jorge Alberto Kreyness, membre du Bureau Politique, secrétaire chargé des relations internationales du Parti communiste argentin, s'est déclaré convaincu que le Vietnam et la Chine régleraient leurs différends par des mesures pacifiques, dans le respect des principes de paix et du droit international, dont la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Ezequiel Ramoneda, coordinateur du Centre de recherche d'Asie du Sud-Est de l'Université nationale La Plata, a qualifié le déploiement de la plate-forme pétrolière par la Chine comme une violation de la CNUDM et a soutenu la position du Vietnam de régler les différends par des mesures pacifiques.

Cet acte de la Chine aggrave la tension et l'instabilité dans la région, a-t-il affirmé.

Juan Carlos Minghetti, du Centre de recherche socioéconomique de l'Argentine, a affirmé que la Chine est en train de régler ses différends avec son voisin par la force militaire. Selon lui, la Chine devrait respecter la souveraineté de ses voisins.

Eduardo R. Hernandez, enseignant du Centre de recherche et de formation Hector P. Agosti, a jugé que la Chine a un comportement injuste dans le règlement de ses différends de souveraineté avec le Vietnam.

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai 2014, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Da Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) du Vietnam.

Fin mai 2014, la Chine a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l'île de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l'Est-Nord-Est de son ancien emplacement, puis le 3 juin, à une position fixe à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 11 secondes de longitude Est, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de violer les droits souverains et la juridiction du Vietnam. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres