lundi 29 mai 2017 - 22:14:20

Des lycéens en mission dans les régions reculées

Imprimer

Des élèves adorent des exercices de résolution de problèmes avec les briques LEGO. Photo : CTV/CVN
Hanoi (VNA) - Nombreux sont les lycéens vietnamiens étudiant à l’étranger souhaitant passer des vacances dans leur pays natal. Certains choisissent en plus de partager leurs connaissances avec les écoliers des zones rurales reculées.

«Nous avons la chance d’étudier dans des pays développés, comme les États-Unis ou le Japon, où les conditions d’études sont optimales. Nos connaissances, nous voulons le partager avec nos camarades vietnamiens habitant les régions rurales». Cette confidence de Trân Anh Linh, du lycée Emmaus High School, aux États-Unis, en dit long sur la volonté des lycéens vietnamiens étudiant à l’étranger  d’apporter leur part au développement du Vietnam.

Trân Anh Linh, soutenu par son frère et ses amis aux États-Unis, a créé un groupe de «Make A Simple Wish» (Faites un simple vœu), faisant écho à l’appel de l’organisation non gouvernementale du même nom dont la mission est de mener des activités humanitaires en faveur des écoliers des zones rurales du Vietnam.

Les bonnes idées se rejoignent, dit-on. «Make A Simple Wish» s’est ainsi mêlé aux activités de l’Association des jeunes et des étudiants vietnamiens aux États-Unis, qui organise un événement annuel appelé «Se donner la main – Itinéraire des jeunes Viêt kiêu des États-Unis». À la différence d’autres missions humanitaires axées essentiellement sur la collecte et la distribution de biens aux Vietnamiens nécessiteux, «Se donner la main - Itinéraire des jeunes Viêt kiêu des États-Unis» a choisi d’axer son action sur la transmission de connaissances scientifiques et technologiques. 

Des briques LEGO comme outils d’apprentissage

Depuis fin 2015, le groupe «Make A Simple Wish» a réalisé trois missions, la première dans le district de Muong Tè (province de Lai Châu), le deuxième dans celui de Cân Gio (Hô Chi Minh-Ville), et tout récemment à l’école primaire Lê Hoàng Chiêu (district de Binh Dai, province de Bên Tre).

Le groupe «Make A Simple Wish» avec des élèves d'une école primaire de la province de Bên Tre (Sud). Photo : TT/CVN
Lors de cette dernière, les écoliers ont été guidés dans l’outil d’apprentissage Lego Education LearnToLearn, qui aide à susciter l’intérêt des élèves dans des domaines aussi divers que la conception et l’ingénierie, la langue, les mathématiques, les sciences et sciences sociales, le tout grâce aux briques LEGO. Toutes les activités sont ciblées, pragmatiques et stimulent la résolution de problèmes de la vie courante. «Cette méthode éducative est en vogue dans le monde. Elle aide les élèves à se rapprocher des sciences et technologies», selon Trân Anh Khoa, membre du groupe,  qui étudie aux États-Unis au collège Eyer Middle School.

Ce collégien ne cache pas son enthousiasme. «LearnToLearn donne aux élèves la passion pour les études et titille leur imagination, leur créativité», a-t-il expliqué. À travers des modèles qu’ils assemblent eux-mêmes, les petits peuvent raconter de nouvelles histoires qu’ils inventent eux-mêmes. «Quelle émotion d’écouter les cris de joie des élèves : +Maîtresse, j’ai réussi à faire marcher ce robot+», s’est exclamée Nguyên Thi Thanh Thao, enseignante de l’école primaire de Lê Hoàng Chiêu.      

«LearnToLearn» permet de susciter parmi les écoliers des régions rurales reculées un intérêt pour les sciences et technologies. Les jeunes volontaires venus des États-Unis, en plus de partager leurs connaissances, distribuent aussi des cadeaux comme  fournitures scolaires, vêtements, nourriture… collectés avant leur départ auprès de généreux donateurs. Ils ont aussi équipé l’école Lê Hoang Chiêu (située dans une région frappée par la sécheresse) de citernes d’eau douce. «La joie des enfants est notre principale motivation. Nous sommes heureux d’apporter quelque chose aux élèves des régions pauvres», a confié un membre du groupe. 

Une saine émulation

La bonne idée et la motivation de ce groupe ne sont pas passées inaperçues parmi la jeunesse de Hô Chi Minh-Ville. C’est ainsi qu’a été créé un groupe «Make A Simple Wish» rassemblant des élèves du collège PDP Thinking School, des lycées Trân Dai Nghia, Nguyên Thi Minh Khai, Lê Quy Dôn… animés par la même idée de partager des connaissances scientifiques et technologiques avec des élèves de régions défavorisées. Ces jeunes volontaires, de 12 à 20 ans, participent à des missions annuelles.

«Nombre de lycéens étudiant à l’étranger se sont portés volontaires pour se rendre dans des régions reculées. Pourquoi pas nous ?», a confié Hung, lycéen de Hô Chi Minh-Ville. Enthousiasmé, il a raconté : «Cette année, notre groupe a choisi la province de Bên Tre comme destination».

Et d’affirmer que ce fut «un voyage impressionnant et réussi», en partie grâce la méthode «LearnToLearn». La mission avait été bien préparée: plan d’activités, outils pédagogiques, cours… «Les élèves d’une école primaire ont adoré nos exercices de résolution de problèmes avec les briques LEGO», a-t-il expliqué. En plus, le groupe a offert des bourses d’études à nombre d’élèves déshérités. «Il nous semble avoir grandi à travers ces missions», a-t-il confié avec un sourire. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres