Hanoi (VNA) - Pour les Vietnamiens, le banh chung (gâteau de riz gluant de forme carrée) est l’offrande du Tet par excellence. C’est pour cette raison que le village culturel et touristique des ethnies vietnamiennes, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et d’autres organismes ont lancé un programme intitulé  «Des gâteaux de riz gluant pour les personnes dans le besoin», les 30 et 31 janvier. Le but ? Leur apporter un peu de joie lors de cette fête.

Des jeunes et des officiers confectionnent ensemble les banh chung. Crédit photo: thanhtra.com

Dès sept heures du matin, environ 500 personnes sont réunies sur la place du village culturel et touristique des ethnies vietnamiennes, à Son Tay, en banlieue de Hanoi, pour confectionner ces fameux gâteaux. Il s’agit de fidèles des pagodes de Phap Van et Khai Nguyen, de jeunes de la cité municipale de Son Tay et des communes voisines, mais aussi d’étudiants de l’Ecole des officiers de l’infanterie I.

Pour guider tous ces bénévoles dans leur travail, le comité d'organisat​ion a invité des artisans du village d’Uoc Le,  situé en banlieue de Hanoi et spécialisé dans la confection du banh chung. Tout ce beau monde est assis sur des bâches étalées par terre, sur lesquelles se trouvent également des plateaux chargés de feuilles de phrynium, d’haricots mungos, de riz gluant et de porc. A chacun son travail, mais la joie règne sur tous les visages. Tran Truc Linh, l’une de ces jeunes :

«Je suis très contente de participer à un programme de ce genre. Ça m’aide à mieux comprendre la signification des banh chung. Et puis il y a une dimension caritative qui est importante. »     

Une fois bien enveloppés dans des feuilles de phrynium, les gâteaux sont disposés dans de grandes marmites pour une longue cuisson au feu de bois. Tran Tuan Anh, un jeune de Son Tay :

«Nous participons à ce programme dans le but de venir en aide aux personnes démunies. Nous voulons aussi encourager les autres jeunes à faire de même.»

Les banh chung sont cuits dans de grandes marmittes.

Dimanche 31 janvier, ces gâteaux seront remis aux personnes dans le besoin, aux victimes de l’agent orange, aux orphelins et aux enfants en difficulté des provinces de Son La, Ha Giang et Cao Bang. Nguyen Ngoc Sinh, président de l’Association de protection de la nature et de l’environnement du Vietnam, l’un des organismes qui participent au programme:

«Nous sommes très heureux que de nombreuses familles dans le besoin puissent fêter le Tet avec ces banh chung. Espérons que le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le village culturel et touristique des ethnies vietnamiennes organisent d’autres événements similaires dans les années qui viennent.»

Parallèlement à la confection des banh chung, dans le village culturel et touristique des ethnies vietnamiennes, dans les espaces réservés aux Thaï et Muong, on prépare également les gâteaux traditionnels de ces ethnies. L’occasion pour les visiteurs de découvrir les traditions culinaires de ces minorités ethniques.

Il fait froid ces jours-ci ​dans le Nord du Vietnam, mais au village culturel e​t touristique des ethnies vietnamiennes, on a chaud au cœur et on est heureux de contribuer à apporter un Tet joyeux aux personnes dans le besoin. -VOV/VNA