dimanche 20 août 2017 - 15:11:32

Des chants Vi et Giam pour apprendre l’anglais

Imprimer

Dang Thi Anh Phuong (2e à gauche), avec à ses côtés des membres du club de Vi et Giam du lycée Nghi Xuân, dans la province de Hà Tinh (Centre). Photo: LD/CVN
Hanoi (VNA) - Dang Thi Anh Phuong enseigne l’anglais au lycée Nghi Xuân. Elle utilise les chants Vi et Giam dans la langue de Shakespeare pour faire progresser ses élèves, et pour éviter que ces chants populaires ne tombent dans l’oubli.

Depuis près d’un demi-siècle, les chants Vi et Giam accompagnent les habitants des provinces de Nghê An et de Hà Tinh (Centre). Reconnus par l’UNESCO en 2014, ils évoquent la vie quotidienne des paysans. Ces chants traditionnels peuvent aussi se transformer en un spectacle à part entière.

Après un diplôme obtenu au Département anglais de l’Université pédagogique de Dà Nang, Dang Thi Anh Phuong est devenue enseignante du lycée Nghi Xuân, Hà Tinh, sa terre natale. Puis, elle a traduit les paroles des chants Vi et Giam en anglais pour les transmettre à ses élèves.

Bercée par les chants de sa grand-mère

«Quand j’était petite, mes parents étaient toujours occupés à faire des travaux. Donc, je restais chez moi avec ma grand-mère qui chantait les Vi et Giam pour m’aider à m’endormir. À chaque fois que j’étais stressée, j’écoutais une mélodie, et ensuite j’allais beaucoup mieux», confie Anh Phuong.

Soucieuse de voir ce genre musical et scénique disparaître, elle a donc décidé d’agir pour préserver ce patrimoine culturel. Elle a profité des activités parascolaires pour tenter de transmettre sa passion. Les élèves étaient ravis de pratiquer des chants traditionnels dans une langue étrangère. Un exercice qui permet d’apprendre tout en s’amusant.

Dang Thi Anh Phuong a ensuite fondé un club dédié à ces chants au lycée Nghi Xuân. Un an après sa création, ce repère de passionnés de ces musiques traditionnelles a connu une vraie réussite. Il compte dans ses rangs 60 membres qui se réunissent une fois par mois. «J’ai lancé ce groupe afin de leur donner l’opportunité de s’améliorer en anglais», partage-t-elle.

En janvier dernier, les efforts de Anh Phuong ont été récompensés. Son club a en effet remporté le deuxième prix du Festival de compétition de la créativité scientifique et technique au niveau provincial grâce à son œuvre «Préservation et valorisation des chants folkloriques Vi et Giam de Nghê Tinh via des activités du club du lycée Nghi Xuân».

Ce concours, organisé par le Service d’éducation de Hà Tinh, a mis à l’honneur les efforts de cette enseignante. «Phuong a fait revivre les airs Vi et Giam. Grâce à son travail, elle a contribué à préserver cet art traditionnel. Ces chants populaires ne sont pas prêts de tomber dans l’oubli», annonce Vu Minh Thiên, proviseur du lycée Nghi Xuân. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres