Hanoï (VNA) - Aller demander de jolis idéogrammes aux lettrés est une belle coutume des Vietnamiens à l’occasion du Nouvel An.

Un vieux calligraphe en plein travail, sous le regard admiratif d’enfants. Photo : Thanh Hà/VNA/CVN

Les Vietnamiens trouvent dans les caractères un support de méditation et un moyen de transmettre leurs sentiments et souhaits, qui se réaliseront si le caractère est placé à la bonne place dans la maison.

Des jeunes discutent avec enthousiasme des idéogrammes qu’ils viennent de recevoir. Photo : Dac Giang/VNA/CVN


Demander une calligraphie à l’occasion du Nouvel An est un beau trait culturel des Vietnamiens. Photo : Thu Hiên/VNA/CVN

Comme beaucoup d’autres traditions vietnamiennes, personne ne peut dire exactement où et quand la calligraphie a commencé, mais n’importe qui peut dire son importance et sa valeur culturelle.

Les calligraphies ne sont pas que des vœux, elles rappellent encore les valeurs morales transmises par les ancêtres.Photo : Phuong Vy/VNA/CVN

Les calligraphes tracent au pinceau et à l’encre de Chine des idéogrammes sur des feuilles de papier rouge.Photo : Tuân Anh/VNA/CVN

Ces dernières années, une fête printanière de la calligraphie a été organisée à Hanoï, près du lac Van du Temple de la Littérature. C’est un espace artistique où les calligraphes peuvent se rencontrer et échanger, et l’occasion de présenter une belle et noble tradition vietnamienne. -CVN/VNA