Le ministre de la Défense Phung Quang Thanh. Photo : VNA


Le ministre de la Défense, le général d’armée Phung Quang Thanh, participe du 14 au 18 octobre à la 5e rencontre informelle des ministres de la Défense Chine-ASEAN et au forum Xiang Shan à Pékin. Lors d’une interview avec la VNA, il a souligné l’importance de cet événement.

Le ministre a affirmé qu’il s’agissait de la première rencontre informelle des ministres de la Défense ASEAN-Chine organisée à Pékin. Elle permet aux participants de présenter leurs initiatives et leurs points de vue, ainsi que de discuter de la coopération entre l’ASEAN et la Chine.

Lors de cette rencontre, la Chine a admis qu’il existait des différends de souveraineté en Mer Orientale dans ses relations avec l’ASEAN, avant de proposer le maintien de la paix et de la stabilité dans cette zone maritime. Elle a affirmé en outre son respect envers les pays de l’ASEAN et le rôle central de cette dernière dans les mécanismes de coopération. La Chine a proposé une multiplication des exercices de secourisme et de sauvetage, de résilience aux catastrophes naturelles, d’aide humanitaire, ainsi que sur d’autres problèmes de sécurité non traditionnelle en Mer Orientale. Elle a également suggéré un renforcement des patrouilles communes et de la collaboration dans le maintien de la paix, la médecine militaire et d’autres secteurs. Affirmant son respect de la liberté, de la sécurité et de la sûreté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, la Chine a discuté avec l’ASEAN de la recherche de mécanismes de gestion des conflits.

A cette occasion, le ministre chinois de la Défense, Chang Wanquan, a réitéré l’engagement des hauts dirigeants chinois de ne pas envahir les pays voisins en dépit du niveau de développement et de la puissance de leur pays. Selon le ministre Phung Quang Thanh, cela illustre la responsabilité d’un grand pays et d’un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Le général vietnamien a indiqué que le Vietnam et d’autres pays membres de l’ASEAN avaient reconnu les propositions de la Chine. Une fois que ses déclarations se seront traduites en faits, la Chine confirmera son rôle de grand pays en développement pacifique qui entretient des relations amicales avec d’autres pays et contribue à la paix et à la stabilité régionales.

S’agissant de la Mer Orientale, la Chine s’est engagée à observer le droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), à respecter la liberté, la sécurité et la sûreté de la navigation maritime et aérienne, à appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et à accélérer les consultations pour parvenir au Code de conduite dans cette zone maritime (COC). De son côté, le Vietnam a insisté sur la nécessité d’observer le droit international, la CNUDM et la DOC, de parvenir rapidement au COC, de maintenir la paix, la stabilité, la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, a déclaré le ministre Phung Quang Thanh.

En novembre prochain, la 3e Conférence élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+) aura lieu à Kuala Lumpur. Les participants discuteront de la coopération entre l’ASEAN et la Chine ainsi que d’autres partenaires de l’association. Bien que la coopération dans la défense soit établie plus tardivement que celle dans d’autres secteurs, les discussions entre les ministres de la Défense pour instaurer la confiance ont un rôle particulièrement important, a souligné le ministre vietnamien.

Affirmant que la garantie de la paix et de la stabilité en Mer Orientale et dans la région est une aspiration commune de l’ASEAN et de ses partenaires, Phung Quang Thanh a insisté sur l’importance des mécanismes de coopération afin de concrétiser les déclarations des hauts dirigeants, de les transformer en actions concrètes.

Selon le général vietnamien, les rencontres et les conférences ont permis une multiplication des actions. Des exercices d’aide humanitaire entre les pays membres de l’ASEAN, entre l’ASEAN et pays partenaires ont eu lieu. En 2013, le Vietnam a organisé l’exercice commun ARDEX à Son Tay. Le pays a aussi sauvé plusieurs pêcheurs étrangers en perdition et arrêté des pirates.

Les ministres ont convenu d’élaborer le COC pour gérer les conflits et des lignes de communication directe ont été établies. Le Vietnam et la Chine ont ouvert une ligne directe entre leurs ministres. Les Marines vietnamienne et chinoise, ainsi que les garde-côtes des deux pays ont effectué des patrouilles communes dans le golfe du Tonkin (Bac Bo). La Marine vietnamienne a également participé à des patrouilles communes avec les Marines thaïlandaise et cambodgienne. Dans les temps à venir, le Vietnam compte assister à d’autres patrouilles communes avec d’autres pays membres de l’ASEAN. Le Vietnam et la Chine ont par ailleurs organisé dans les zones frontalières des échanges d’amitié dans la défense. En 2016, le 3e échange de ce type aura lieu à Lang Son (Nord, Vietnam).

Le ministre Phung Quang Thanh a enfin conclu que les idées lancées lors des rencontres et conférences s’étaient progressivement transformées en actions concrètes et que la coopération avait abouti à des résultats tangibles. -VNA